L'actualité en continu du pays de Brive


Le conservatoire au théâtre

Musiciens, chanteurs et danseurs du conservatoire préparent leur grand rendez-vous avant les vacances. À partir de dimanche, ils investissent le Théâtre municipal pour 4 soirs de représentations (dont 3 gratuits) les 3, 8, 9 et 10 juin. Au delà des sons, des mots, des gestes, ils vous invitent à partager une belle expérience, celle du spectacle vivant et de toutes ses émotions.

“Du vivant, il y en a car le conservatoire n’est pas une boîte de conserve”, assure jonglant avec la sémantique le directeur Eric Sobczyk. Nul doute que cette semaine qui s’annonce au Théâtre va participer à le prouver, tout autant que le concert du nouvel an, la semaine d’art dramatique qui s’est achevée hier soir et bien d’autres projets portés tout au long de l’année. Si le directeur chipote sur le terme qui pourrait paraître restrictif de “conservatoire”, c’est parce qu’il veut valoriser une réalité dynamique, intégrant un cursus diplômant comme des parcours personnalisés, un enseignement accessible à travers une politique tarifaire et ouvert aux vents des expressions. Quelque 1150 élèves fréquentent ainsi les lieux entre 2 à 4 fois par semaine.

“Le conservatoire n’est pas seulement un école où l’on va prendre son cours, c’est une école du spectacle où l’on apprend à se présenter à travers son art”, explique Benoit Quiniou, responsable artistique et pédagogique. Une école qui valorise très tôt l’expression de soi, l’autonomie dans le travail tout autant que les pratiques collectives. “On y fait vivre un patrimoine diversifié, des œuvres artistiques de toutes les époques, tous les genres et toutes les esthétiques”, renchérit le directeur pour qui “faire connaître ces disciplines rentre aussi dans nos missions“.

Ce rendez-vous au théâtre constitue non seulement le prolongement naturel de l’enseignement dispensé tout au long de l’année, une restitution de ce que les élèves, enfants comme adultes, ont appris en cours auprès de leurs professeurs qui joueront d’ailleurs avec eux, mais aussi la finalité de tous ces enseignements artistiques: pouvoir jouer ensemble et qui plus est partager cette émotion avec un public. Qu’ils aient 8 ou 10 ans pour les plus jeunes, qu’ils soient jeunes adultes ou d’un âge plus mûr, les élèves devront aux côtés de leurs professeurs qui les encadreront “maîtriser leur trac pour montrer ce qu’ils savent faire de meilleur”, partage la conseillère municipale Anne Colasson et offrir ainsi “l’image d’un conservatoire qui fonctionne bien”.

Les 4 spectacles:

  • dimanche 3 juin à 17h, spectacle de danse comprenant 17 tableaux (entrée gratuite, billets à retirer au conservatoire)
  • vendredi 8 juin à 18h30, audition de l’orchestre à cordes et de l’orchestre des élèves adultes (entrée libre)
  • samedi 9 juin à 20h30, concert avec l’orchestre symphonique (entrée 8 euros, avant-scène 30 minutes avant)
  • dimanche 10 juin à 17h, spectacle ds classes de chant et de chœurs (entrée gratuite, billets à retirer au conservatoire, avant-scène 30 minutes avant).

Le programme complet sur conservatoire.brive.fr.

À noter

Un super violon parrain de l’orchestre symphonique: parmi les intervenants qui joueront le samedi 9 juin aux côtés des élèves, figure Jean Estournet, ancien violon solo de l’orchestre de Radio France. Le musicien a aussi été violon super soliste de l’Ensemble orchestral de Paris, membre fondateur de l’ensemble instrumental de France et de l’orchestre de l’opéra de Lyon.

Une pièce écrite pour un jeune élève trompettiste: le talent n’attend pas le nombre des années. Rafaël Soares de Melo, 9 ans et en fin de premier cycle, fait déjà preuve d’une réelle aura musicale. Samedi soir, il interprétera en soliste un concertino écrit spécialement pour lui par un professeur du conservatoire.

La journée portes ouvertes du conservatoire: toute la journée du mercredi 6 juin, le public pourra visiter les salles de cours et assister librement aux répétitions à l’auditorium Francis Poulenc (de 14h à 17h15). L’occasion de s’imprégner “en coulisses”.

Les tout-petits aussi: les 3 à 6 ans fréquentant l’éveil musical et les jardins musicaux auront eux-aussi leur représentation ouverte au public, samedi 16 juin à 15h30 à l’auditorium.

Hors les murs: le conservatoire n’enseigne pas seulement entre ses murs de la rue Massenat. Ses professeurs interviennent également en tant que dumistes (diplôme universitaire de musicien intervenant) au sein des établissements scolaires où ils dispensent 1.400 heures par an.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire