L'actualité en continu du pays de Brive


Le Café de Paris

Simon Dayre a repris avec ses associés ce café historique de l’avenue de Paris. Il a gardé le nom pour « s’inscrire dans la continuité » mais tout rénové, en végétalisant même la verrière pour en faire « une salle à part entière ».

C’est aussi tout une saga familiale qui a fait de ce café fondé en 1931 par Germain Coste puis porté de père en fils puis petit-fils et petite-fille une véritable institution, un lieu de vie, de convivialité et d’échange, un lieu où se commencent comme se finissent les soirées, où l’on refait les matchs comme les élections. On y a copieusement fêté entre autres les Coupe d’Europe du CAB comme les deux Coupes du monde de la France. Bref, le lieu un incontournable de la vie briviste et c’est bien dans cet ADN que veut s’inscrire le quatuor de repreneurs: Christian Dayre, le roi de la nuit propriétaire de la Charrette et du Cardinal, son fils Simon, son beau-frère Jean-Baptiste Sautet et le directeur de la Charrette Zoran Reljic.

“On a voulu s’inscrire dans la continuité de ce que faisait la famille Coste”, assure Christian Dayre. Pas de révolution, mais une belle évolution après de gros travaux pour réactualiser l’institution. Bar entièrement relooké, mobilier en teintes douces, jeu de lumières, ambiance plus cosy… Même l’annexe latérale cantonnée jusqu’alors sous sa verrière en fumoir s’est métamorphosée en salle agréablement végétalisée. “C’est devenue une salle à part entière.”

Rouvert le 4 juin dernier, le Café de Paris a retrouvé sa clientèle éclectique, brassant sereinement tous les âges entre place, marché et théâtre. Une réouverture en bémol. “Nous devons nous plier aux contraintes imposées par la crise sanitaire”, explique Simon Dayre qui a prévu de mettre en place une ambiance festive à 11h du soir à partir du jeudi. Le café assure le service de midi et le soir à partir de 19h, il propose une carte de tapas. Une dizaine de personnes font tourner l’affaire. “On a gardé une partie du personnel et l’autre vient des établissements de nuit.”

Le Café de Paris, 11 avenue de Paris. Ouvert du lundi au dimanche de 8h (7h samedi) à minuit, 2h dès que possible. Fermé le mardi. Infos au 05.55.24.29.57 et sur Facebook.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire