L'actualité en continu du pays de Brive


Le “Bella Ciao” confiné des Petits chanteurs de Brive

Alix, Hugo, maxime et les autres jeunes choristes de la maîtrise de l’ensemble scolaire Edmond Michelet vous offrent un Bella Ciao confiné plein de fraîcheur dont ils ont eux-mêmes écrit les paroles. Tout un symbole qui s’appuie sur un joli projet pédagogique.

“Ce sont les mots des enfants, ce qu’ils avaient envie d’exprimer”, insiste Simon Lehuraux. Ce chef de chœur qui travaille également dans le milieu de la comédie musicale, a eu l’idée de faire une vidéo à l’instar de celles que les artistes postent sur leur Facebook. “C’est avant tout un projet pédagogique qui est centré sur les enfants. Il est construit sur le même principe que nous insufflons à travers cette maîtrise avec Magali Marques, leur professeur de musique: on fait de la musique pour transmettre une émotion, un message. Et on y prend plaisir.”

Mais cette fois, l’exercice était inédit, tout autant que la situation. “Ils ont déjà été filmés lors des concerts, mais c’est la première fois qu’ils devaient s’enregistrer seul face à un caméra. Ce n’est pas forcement évident, il y a une certaine gène, une timidité. Ils n’ont pas tous le même âge et la même maturité.” Cette maitrise rassemble en effet des 34 élèves allant du CM2 à la 3e. “C’est une sorte de fratrie, les plus grands s’occupent des plus jeunes. Nous voulions aussi continuer d’entretenir ce lien entre eux.”

“Nous avons construit le projet pédagogique en passant par la plateforme Ecole directe. La préparation s’est étalée sur trois semaines, avec chacune un objectif de progression. Lors de la première, il devait juste travailler la mélodie sans paroles.” Bella Ciao. Le choix de cette mélodie à laquelle le chef de chœur a apporté ses arrangements n’est pas anodin. “C’est un chant italien et donc un clin d’œil à l’Italie qui est très touchée par la pandémie. C’est aussi à l’origine un chant de lutte contre l’occupant allemand et le régime de Mussolini. Et nous sommes en guerre contre ce virus. Par là même, on rend hommage à tous ceux qui combattent le Covid-19.”

Et il a fallu poser les mots. “Nous leur avons juste fixer comme directive de parler de l’actualité, de dire comment ils la ressentaient. Chacun. Avec le regard de leur âge. Nous avons eu raison de leur faire confiance et de les responsabiliser. J’ai été très surpris par leurs contributions, avec une grande diversité de textes. Face à un exercice totalement inhabituel, ils m’ont encore prouvé qu’ils trouvent des ressources exceptionnelles.”

Dernière étape: “Ils n’avaient qu’une semaine pour apprendre le texte et le retenir. Et ce n’était pas évident devant la caméra. Sur 34, 26 ont envoyé une vidéo.” Ensuite, il a fallu un peu de montage pour assembler et le travail individuel est devenu œuvre commune. Bravo à tous. Il y a fort à parier que la mélodie va vous trotter en tête un petit moment et que vous allez fredonner ses paroles: “Nous sommes confinés, toute la journée, pour combattre cette maladie, cette épidémie, ça prendra du temps, il faut être patient, l’espoir de trouver un traitement…”

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

2 commentaires

  •    Répondre

    BRAVISSIMO !!! ce contact m’amène à vous poser une question: “êtes-vous la continuité de la chorale des petits chanteurs du pays de Brive dirigée, il y a un temps certain ! par Jean Labatut ? si oui, en 1955 ou 56 un enregistrement sur disque avait été fait qu’à l’époque il n’avait pu m’être offert.
    Seriez-vous en mesure de m’informer sur ce sujet ? Possibilité d’achat ?
    D’avance je vous remercie bien cordialement.

  •    Répondre

    Je reconnais bien là l’esprit, la générosité, le talent de nos petits chanteurs de l’ensemble scolaire Edmond Michelet et je leur adresse toutes mes félicitations pour leurs paroles d’encouragement.
    Bravo aussi à tous ceux qui ont participé à la réussite de ce joli moment plein d’espoir.
    Bonne route à tous.
    Annick Renault, responsable Equipe Secours catholique Brive.

Laisser un commentaire