L'actualité en continu du pays de Brive


Le ballon ovale s’invite à la récré !

rugby-a-lecole

Dimitri Surget et Thibault Zambelli du Centre d’Excellence du CABCL

Les élèves des classes de CE2, CM1 et CM2 de la Communauté d’Agglomération de Brive (CAB) vont participer vendredi 10 avril à une « journée rugby » à l’initiative de Pierre Besson, et de l’école de rugby du CABCL. La Ville de Brive et l’USEP (Union Sportive de l’Education du premier degré) se sont également associées à ce projet. 1200 élèves des écoles primaires de la CAB vont fêter le rugby, au stadium, au cours de tournois de 7 minutes qui se joueront à 7 contre 7 entre 10h et 15h30.

Pour cette troisième édition, l’organisation est confiée aux soins de Thibault Zambelli et Dimitri Surget, qui appartiennent  au Centre d’Excellence du CABCL. Cet évènement s’inscrit dans le projet d’étude de ces deux étudiants : une première année de Licence Professionnelle Manager Entraîneur pour le premier, un DUT Gestion des Entreprises et des Administrations pour le second. Ils ont réalisé tout le travail en amont : de la constitution du budget aux matchs, rien ne leur a échappé. Les stagiaires du Centre d’Excellence ont encadré dans le cadre de leurs cours d’EPS les élèves de la CAB durant 8 séances. 28 écoles sont concernées au total : ça va faire du monde ! Les élèves, répartis par groupe de niveau, et non par école, formeront des équipes mixtes. Personne ne sera donc mis sur la touche. Aux dires des deux stagiaires, les filles ne sont pas en reste pour aller au plaquage ! Ce sera l’occasion pour les élèves de se retrouver  ou même de se rencontrer. Il n’y aura pas de perdant : le jeu l’emportera sur l’enjeu, la convivialité sur la rivalité ! Une seule obligation est fixée à l’ordre du jour : S’AMUSER !
Thibault Zambelli rappelle enfin que les valeurs transversales véhiculées par le rugby, la solidarité et le respect des consignes, sont celles que l’on retrouve en dehors du stade. Le rugby s’affirme à juste titre comme un vrai sport citoyen ! Si cet évènement peut, en plus, créer des vocations, le pari serait gagné ; en somme, l’essai serait transformé !

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire