L'actualité en continu du pays de Brive


L'aubade de Sainte Cécile

C’est un rendez-vous habituel. Chaque année, l’Harmonie Sainte-Cécile offre aux élus de Brive une aubade. Un intermède sans fausse note qui a fait une nouvelle fois salle comble à l’auditorium Francis Poulenc cet après-midi. Moment fort et harmonieux pour cet ensemble musical qui fête cette année ses 150 ans.

Comédies musicales et super héros au programme de cet après-midi, en débutant par le thème du mythique Star Trek, un morceau enlevé et dynamique. Bien loin du très doux et romantique Ludlows, un des thèmes du film Légendes d’automne (Legends of the fall). Une douce parenthèse avant de repartir dans les rues de l’Upper west side à New-York pour le chef d’œuvre de Léonard Bernstein: west side story, et de finir en traversant l’Atlantique, pour retrouver Les demoiselles de Rochefort de Michel Legrand. Un programme haut en couleur et exécuté de main de maître qui ne pouvait amener qu’un bis, et ce fut le thème du film The avengers, les super héros des comics américains.

Tous ces morceaux n’existaient pas au moment de la création de l’Harmonie Sainte-Cécile. Et pour cause. C’est en effet en 1863 que des notables de Brive font naître ce qui s’appelle à l’époque la fanfare Sainte-Cécile. Leur motivation: la rivalité avec Tulle, la grande ville voisine, qui possède déjà une fanfare et la concurrencer. 20 ans plus tard, changement de statut. La fanfare devient harmonie. Elle intègrera en 1982 le conservatoire. Et cela fait 150 que ça dure.

Une longévité due notamment à l’engagement et à la mobilisation de tous ces musiciens bénévoles qui au fil du temps ont fait vivre cette harmonie. Certains d’entre eux ont d’ailleurs été récompensés cet après-midi. Des jeunes, des moins jeunes, comme Max Chabrolie qui a reçu la médaille vétéran avec étoile pour ses 61 années de présence à l’harmonie. Et l’histoire continue. La prochaine étape sera le 7 décembre au théâtre à 20h30, pour le concert de clôture de cette année anniversaire des 150 ans. Un concert lui aussi sur le thème des comédies musicales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire