L'actualité en continu du pays de Brive


L'apprentissage comme solution

mission locale

La Mission Locale de Brive organisait cet après-midi une présentation thématique liée à l’apprentissage. Une manière de découvrir ou de redécouvrir les filières de formation en alternance qui offrent de nombreux avantages et débouchent sur une véritable qualification professionnelle.

1

C’est le Préfet de la Corrèze qui a demandé d’initier ces journées d’information et de mise en relation. Après Tulle et Ussel, c’est donc à Brive qu’elle s’est déroulée cet après-midi dans les locaux de la Mission locale, 8 avenue André-Jalinat. Plus de 200 jeunes ont fait le déplacement. Face à eux, tous les CFA du département étaient présents, ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie, tout comme celle du Cantal. Le but est de pouvoir honorer les offres d’apprentissages encore vacantes en ce mois de septembre, c’est à dire un peu moins d’une centaine.

Prises de contacts, explications, remises de CV, écoute, les partenaires présents, et notamment les Centres de formation en alternance (CFA) ont ainsi pu collecter les demandes des jeunes. 3Ils vont ensuite les analyser et contacter ceux qui, à leurs yeux, correspondent le mieux aux offres d’entreprises dont ils disposent, pour ensuite leur proposer un contrat d’apprentissage. Tout le monde ne pourra pas, malheureusement, correspondre aux critères recherchés. C’est dans l’industrie et l’hôtellerie-restauration qu’il y a le plus de difficultés de recrutement. Par ailleurs, contexte économique difficile et complexités administratives pour les entrepreneurs ont fait diminuer le nombre d’offres depuis 2 à 3 ans. Il faut noter, cependant, que l’apprentissage fonctionne bien en Corrèze par rapport à d’autres départements. L’an dernier, ce sont ainsi 150 jeunes qui ont pu y bénéficier d’un contrat d’apprentissage.

2

 

Ce dispositif, rappelons le, intéresse tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans, mais, sous certaines conditions, des dérogations sont possibles. Il permet de suivre une formation générale, théorique et pratique, en vue de l’obtention d’une qualification professionnelle, sanctionnée par un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique, ou encore un titre d’ingénieur. En contact étroit avec le monde professionnel, ils sont le lieu privilégié d’une pédagogie spécifique à l’apprentissage de chaque métier.

4Fondé sur le transfert de compétences par des tuteurs et des maîtres d’apprentissage, il offre aux jeunes un itinéraire concret pour maîtriser un métier, pour comprendre l’entreprise, acquérir les savoir-faire indispensables et ainsi accroître leurs aptitudes à être plus rapidement intégrés dans les entreprises. Avec souvent à la clef: un contrat de travail. L’apprentissage repose sur le principe de l’alternance entre enseignement théorique en centre de formation d’apprentis (CFA) et enseignement du métier chez l’employeur avec lequel l’apprenti a signé son contrat.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire