L'actualité en continu du pays de Brive


L'ancien maire de Brive Jean Charbonnel est décédé

Jean Charbonnel

Jean Charbonnel s’est éteint ce jeudi 20 février, à l’âge de 86 ans. Secrétaire d’état sous de Gaulle, ministre sous Pompidou, ce grand gaulliste aura surtout été pour les Brivistes leur maire emblématique pendant près de 30 ans. Pour lui rendre hommage, les drapeaux de la mairie seront mis en berne et un registre de condoléances sera installé à la disposition de tous dans le hall d’accueil.

Le 22 avril prochain, il aurait fêté ses 87 ans, mais son état de santé s’était dégradé ces derniers jours et avait nécessité son hospitalisation. L’ancien maire de Brive est décédé en début d’après-midi à Paris où il résidait depuis la fin de son mandat local. Né à Fère dans l’Aisne en 1927, cet agrégé d’histoire, élève à l’ENA et conseiller maître à la Cour des comptes, a débuté sa carrière politique en Corrèze, sur les terres de son grand-père. Elu député UNR en 1962, il provoque 4 ans plus tard ce que la presse a qualifié de “coup de tonnerre” avec la conquête de la mairie de Brive. Il conservera sa fonction pendant 29 ans et trois mandats,de 1966 à 1995. Près de 3 décennies pendant lesquelles Jean Charbonnel va transformer la ville, faisant rénover son centre, émerger de nouveaux quartiers, des zones industrielles, des équipements sportifs, donnant à la foire de Brive un essor national. Il était d’ailleurs revenu témoigner en 2011 de cette aventure lors des 30 ans de la manifestation.

“Un maire bâtisseur”

Ses prises de position nationales parfois en détours lui auront valu bien des critiques. Qu’importe, l’homme disait garder son “cap gaulliste”. Au niveau national justement, il aura été secrétaire d’état aux Affaires étrangères, chargé de la coopération, de 1966 à 1967, sous le général de Gaulle. Puis ministre du Développement industriel et scientifique, de 1972 à 1974, sous Pompidou.

“A toutes les étapes de vie publique et politique, il déploya son esprit vif et cultivé pour défendre les valeurs auxquelles il croyait aussi bien en tant que ministre qu’élu local”, a déclaré le député-maire Philippe Nauche qui l’a fait en 2008 maire honoraire. “Pendant près de 30 ans, il aura marqué la ville de Brive de son empreinte singulière et aura été un acteur déterminant de son évolution et de son rayonnement. Avec sa disparition, Brive perd aujourd’hui un maire bâtisseur, ancré pleinement dans son époque et qui a mis en œuvre avec passion et cohérence les ambitions qu’il portait pour elle. Je sais que de nombreux Brivistes n’ont pas oublié son action pour notre commune.”

Les obsèques de Jean Charbonnel auront lieu mercredi prochain, 26 février à 10h30 à Paris, dans le 7e arrondissement, en l’église Saint-Pierre-du-Gros-caillou. L’inhumation aura lieu en Bretagne dans l’intimité familiale.

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire