L'actualité en continu du pays de Brive


La tornade Karimouche a déferlé !

Karimouche en concert

Que celui qui est ressorti déçu du spectacle de Karimouche lève le doigt! Dans cette vague de plaisir et d’enthousiasme qui s’est déversée rue Massénat hier soir après le concert, pas un index n’aurait pu se dresser de bonne foi vers quiconque aurait lancé cet ordre. Karimouche a enflammé une salle archi comble et son talent a éclaté à chaque note, à chaque mot.

Karimouche en concert Lorsque Karimouche arrive à l’auditorium, hier après-midi, pour répéter, sa démarche respire l’énergie, le sourire se fait éclatant, et tout le monde a droit à son bisou. Et en soirée, sur scène, c’est bien la même! Même énergie, même sourire et une foule d’attentions complices lancées au public à défaut de pouvoir bisouiller les très nombreux spectateurs un à un.

Karimouche, c’est un spectacle total. Même avec une voix (un tout petit peu) vacillante, “entre Joey Starr et Jeanne Moreau”, l’artiste enchaîne les chansons comme autant de numéros, de sketchs, de saynètes. Elle joue autant qu’elle chante. Elle s’amuse à donner du plaisir au public qui s’amuse de la voir ainsi s’amuser. Une sorte d’effet miroir des plus plaisants où chacun se renvoit son bonheur de vivre l’instant.

Karimouche en concertAvec ses deux complices musiciens, Karimouche a navigué dans une jungle musicale où la chanson française fait office de reine que les sujets slam et hip-hop servent à merveille. On croise Brel ou Piaf. On retrouve l’univers de Fréhel ou celui d’Arletty. On voit aussi passer en trombe la Benz de NTM et on entrevoit même, au cœur d’une chanson, un ersatz d’étoile filante chantante née dans les laboratoires de la télé-réalité. La même qui créé du “temps de cerveau disponible” que l’artiste, à l’humour grinçant et un tantinet contestataire, fustigera en chanson un peu plus tard dans le spectacle.

Les musiciens, eux aussi, ont contribué avec talent. Kosh, exceptionnel “human beat box”, s’est par exemple fendu d’une Marseillaise hilarante et s’est déhanché sur L’aventurier d’Indochine face à une Karimouche circonspecte et amusée.

Lorsque la chanteuse a bien dû quitter la scène après des minutes et des décibels d’applaudissements et de cris enthousiastes, ce fut pour mieux retrouver ses admirateurs pour un moment de partage intense, plein d’embrassades, de bisous et d’autographes.

Karimouche en concert

Karimouche en concert

Karimouche en concert

Karimouche en concert

Karimouche en concert

Karimouche en concert

Karimouche en concert

Karimouche en concert

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire