L'actualité en continu du pays de Brive


La station d’épuration certifiée “Développement durable”

Edouard Lacroix, président du comité scientifique d'Arcet remet la certification au président de l'Agglo Philippe Nauche en prsénce d'Olivier Brousse, directeur général de la Saur

On savait déjà que la station d’épuration de l’Agglo était très novatrice avec son procédé MyCET de réduction des boues par des champignons. Cet après-midi, l’organisme indépendant Arcet lui a officiellement attribué sa certification en Développement durable avec la note BBB+. A la fois une reconnaissance et un encouragement.

La station d'épurationLe soleil a enfin daigné régner sur ce jour de certification officielle. “Cette installation est la démonstration d’un dynamisme local qui mérite à tous les égards d’être signalé”, a conclu Edouard Lacroix, président du comité scientifique d’Arcet notation, en remettant ladite certification au président d’Agglo Philippe Nauche. La cérémonie qui se déroulait sur la terrasse surplombant les bassins, a rassemblé nombre d’élus de l’Agglo et de responsables de la SAUR qui gère l’équipement.

BassinsCette certification positionne officiellement l’usine de traitement des eaux usées comme un équipement public de référence en matière de développement durable. Une notation qui prend d’autant plus de valeur qu’elle est attribuée par un organisme indépendant qui ne se contente pas d’éléments déclaratifs mais fonde son appréciation sur des relevés objectifs, validés par un comité scientifique. Et cet audit a débouché sur des B assortis d’un +. Edouard Lacroix n’a pas manqué non plus de souligner “l’aspect architectural, illustrant une volonté politique”, évoquant “une démarche exceptionnelle et novatrice”.

Cette certification est un point de départ et non un aboutissement“, a précisé Philippe Nauche, rappelant l’engagement de l’Agglo dans une démarche Agenda 21, souhaitant ainsi “aller plus loin et rendre cet équipement encore plus respectueux de l’environnement”. Certes, le procédé MyCET permet de réduire de près de 30% les résidus en utilisant des ressources naturelles, des champignons, mais le président a ciblé deux points à améliorer:

  • bassinsle devenir des boues qui sont aujourd’hui transportées à Saint-Paul Laroche, à 80km de Brive, pour y être traitées. “Avoir un équipement inscrit dans une démarche durable, c’est avant tout trouver des filières de proximité.”
  • le système de secours alternatif destiné à sécher les boues et les mettre en pellets est trop consommateur en énergie et n’est donc pas utilisé.

“Il faut donc s’y attaquer. Il y a des idées et des technologies pour améliorer le fonctionnement en terme d’empreinte carbone“, a convenu Olivier Brousse, directeur général du groupe Saur. “Il est très important pour nous d’avoir une station d’épuration aussi performante que nous pouvons montrer à nos visiteurs étrangers. C’est une station que nous faisons visiter et que nous ferons encore visiter.”

visite de la station d'épurationSi vous aussi, vous voulez découvrir la station d’épuration de Gourgue Nègre, des visites sont organisées sur demande, à condition d’être déjà un petit groupe. Il suffit de contacter le service assainissement de l’Agglo au 05.55.74.70.15. Vous pourrez aussi visiter cet équipement dans le cadre du tourisme de découverte économique mis en place pendant l’été.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire