L'actualité en continu du pays de Brive


La secrétaire d’État à l’éducation prioritaire en visite à Brive

La secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Nathalie Élimas, était à Brive, hier. Dans le cadre de ses fonctions de chargée de l’éducation prioritaire, la secrétaire d’État a visité l’école Jules-Romains et le collège Jean-Moulin, deux établissements situés en réseau d’éducation prioritaire renforcé. Frédéric Soulier, maire de Brive, était également de la visite. Déroulé de la visite et explications.

Nathalie Élimas, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, en charge de l’éducation prioritaire était à Brive, hier matin. Elle a visité l’école Jules-Romains et le collège Jean-Moulin. Deux établissements situés en réseau d’éducation prioritaire renforcé. La secrétaire d’État a rencontré le personnel éducatif des deux établissements ainsi que des élèves. Elle venait observer la mise en place de plusieurs dispositifs visant à faire maîtriser à ces élèves, de différents âges et niveaux, les savoirs fondamentaux, à développer leur engagement citoyen, ou encore leur aisance orale qui passe bien souvent par une confiance en soi retrouvée ou découverte.

C’est la classe de CE2 de Jules-Romains qui a, en premier, accueilli la secrétaire d’État. Assise parmi les élèves, Nathalie Élimas, a écouté attentivement les CE2 faire lecture, par deux devant toute l’assemblée, d’un extrait de L’Ile du Monstril, de Yvan Pommaux. Une lecture dialoguée qui fait partie des exercices visant à développer l’aisance orale des élèves, la confiance en eux. Ce travail a également des répercussions sur l’écrit puisque les élèves dans ces exercices oraux sont amenés à utiliser un vocabulaire plus riche qui réemploieront lors de travaux écrits.

La réussite de ces élèves et « leur facilité de lecture et de diction », comme l’a souligné Frédéric Soulier, maire de Brive, est rendue certainement possible par le dédoublement de certaines classes qui caractérise les établissements situés en réseau d’éducation prioritaire renforcé.

Depuis la rentrée 2017, les écoles ont organisé le dédoublement des CP et des CE1 en REP+ puis en REP. A la rentrée scolaire 2020, l’ensemble des classes de grande section de maternelle, de CP et de CE1 en éducation prioritaire est dédoublé. Avec un effectif d’environ 12 élèves par classe, les élèves scolarisés dans ces écoles bénéficient d’un encadrement plus favorable à l’acquisition des savoirs fondamentaux- lire, écrire, compter, respecter autrui- la bonne maîtrise des savoirs fondamentaux constituant l’un des principaux leviers pour réduire les inégalités sociales.

En petit effectif l’attention des professeurs est plus importante et le travail plus efficace. « Il y a parfois quelques difficultés d’adaptation une fois que ces élèves arrivent dans des classes où l’effectif est plus important et qu’il y a un peu moins d’attention du professeur à leur égard », explique Serge Chimol, directeur de Jules-Romains.

Le chef d’établissement a également souligné le travail citoyen mené par l’école qui a récemment organisé l’élection du représentant de Jules-Romains au futur Conseil municipal des enfants qui sera mis en place demain (voir notre article précédent). Un projet initié par la Ville de Brive qui permet aux élèves de CM1 de Brive de s’engager pour leurs écoles, quartiers et leur ville. (Nous avions suivi l’élection organisée par l’école Jules-Romains, pour relire l’article c’est ici).

Après un moment d’échange entre les représentants institutionnels et une partie de l’équipe éducative, la secrétaire d’État s’est rendue au collège Jean-Moulin, situé non loin de Jules-Romains dont la plupart de ses élèves y poursuivront leur scolarité.

A Jean-Moulin, Nathalie Élimas a été reçue par une classe de 3ème dont certains élèves ont lu, chacun leur tour, un extrait de la tirade du Non, merci, tirée de Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand.

L’oral est ici aussi, au sein du collège, « un allier énorme tout au long de la vie », un outil essentiel pour gagner en confiance, améliorer son vocabulaire et progresser. C’est pourquoi chaque séance d’oral est prise au sérieux. On commence avant de s’exprimer par une séance de respiration pour se détendre. Puis on se lance.

Toujours aussi attentive la secrétaire d’État s’est même prêtée au jeu.

Une rencontre s’est ensuite déroulée toujours en présence des représentants institutionnels mais aussi avec d’autres acteurs importants de Brive. En effet, le collège Jean-Moulin entretient, depuis de nombreuses années, des rapports privilégiés avec les sapeurs pompiers de Brive et plus récemment avec le 126e régiment d’infanterie.

Des liens particuliers avec ces deux institutions brivistes se sont tissés et amènent les collégiens à participer à certaines de leurs activités et leur permettent de découvrir des métiers mais surtout un engagement citoyen. Une classe baptisée classe défense Jean-Moulin existe depuis 3 ans tandis que l’option jeune sapeur pompier existe de puis 15 ans désormais au sein du collège.

Un autre acteur briviste partie prenante au sein du quartier Gaubre-Tujac a été mis en valeur. Le Tucss (Tujac culturel social et sportif), association historique, tiret essentiel entre l’école et la vie au sein de ce quartier.

 

 

Julien Allain

Julien Allain

Laisser un commentaire