L'actualité en continu du pays de Brive


La plateforme d’entraide continue jusqu’au 2 juin

Photo Sabine Valente

Vous avez besoin d’aide ? Vous souhaitez aider ? Vous pouvez continuer d’appeler le 05.55.17.71.82. Même si depuis aujourd’hui, on put sortir plus facilement, la Ville de Brive a décidé de maintenir jusqu’au 2 juin la plateforme d’entraide et de solidarité qu’elle a mise en place pendant le confinement.

La Ville de Brive a mis en place dès le 25 mars cette plateforme. Il s’agit du numéro de téléphone du CCAS qui permet de mettre en lien la demande d’aide avec l’offre de solidarité. “Nous 48 inscrits côté bénévoles. “Les demandeurs sont principalement de personnes âgées qui ne peuvent pas ou ne veulent pas sortir. Mais cette plateforme s’adresse à tous les Brivistes qui se sentent fragiles et isolés”, explique Céline Bories, responsable au CCAS de l’accompagnement social. “A 95%, il s’agit de faire les courses ou d’ aller à la pharmacie. Plus rarement de remonter le courrier ou sortir les poubelles…”

Le processus d’une mission est systématiquement suivi par le CCAS. “Au préalable, lorsqu’une personne veut se porter candidate, nous prenons ses coordonnées et elle est systématiquement recontactée par un travailleur social du CCAS qui va s’entretenir avec elle pour prendre quelques renseignements, connaitre sa motivation, en précisant qu’elle pourra être appelée ou pas. Si elle l’est, nous lui demandons la première fois de nous envoyer sa pièce d’identité par mail. Le bénévole signe aussi un document comme quoi il s’engage à ne demander aucune rémunération de la part du bénéficiaire et reconnait que la responsabilité de la collectivité n’est pas engagée. Ensuite tout se passe entre le bénéficiaire et le bénévole. C’est le bénévole qui entre en contact avec le bénéficiaire auquel nous avons au préalable donné l’identité du bénévole. Chacun doit évidemment respecter les gestes barrières. Nous mettons juste les personnes en lien. Nous demandons systématiquement un retour pour savoir comment s’est passé la mission.”

La plateforme a tourné avec une cinquantaine d’inscrits côté bénévoles, mais avec le déconfinement et le retour de nombre de travailleurs à leur poste, las bonnes volontés risquent d’être moins disponibles. Alors si vous avez un petit moment à consacrer à rendre service, n’hésitez pas.

 

Sur ce sujet, vous pouvez consulter un témoignage dans notre précédent article:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire