L'actualité en continu du pays de Brive


La patinoire retrouve sa fraîcheur d'antan

Dans quelques coups de pinceaux, la patinoire de Brive mettra un point final à une série de travaux débutés en mai dernier et retrouvera sa fraîcheur d’antan. Cet après-midi, le maire de Brive Frédéric Soulier était sur place, dans « ce beau lieu de vie » qu’il affectionne.

La patinoire de Brive a été construite en 1972. Des milliers de Brivistes ont joué les équilibristes sur la glace, dans le cadre d’activités scolaires, d’une sortie entre amis ou en fréquentant un club de patinage artistique ou de hockey.

Frédéric Soulier, maire de Brive, a, comme tant d’autres, chaussé les patins pour s’élancer sur la glace « avec des copains quand nous étions jeunes, ou pour des parties de balai-ballon où nous jouions avec des protections de mousse pour amortir nos chutes », s’amuse-t-il. « La patinoire est et restera un beau lieu de vie pour de nombreux Brivistes ».

Lieu de vie, en effet, puisque la structure, ouverte 7 jours sur 7 de 7h à 23h entre septembre et mi-mai – si on considère l’ensemble des pratiques bien entendu (scolaires, sportives, ludiques, événementiels) – reçoit un public très important.

« 90.000 personnes ont été accueillies sur la saison 2013 – 2014 », explique le responsable patinoire-dojo Jean-Pierre Michot. « La recette a été de 142.000 euros, soit une hausse de 37% par rapport à la saison précédente ».

L’ancien international de hockey explique cet excellent résultat par « l’impact à la fois des JO et d’une émission télévisée où des célébrités dansaient sur la glace qui ont permis une hausse de fréquentation de 10% dans les patinoires sur le plan national » et surtout par « une série de 5 animations proposées à Brive, de type show laser, soirée dance floor et « tempête de neige », qui ont attiré puis fidélisé un nouveau public ».

La patinoire a bénéficié de travaux d’ampleur depuis mai, pour un coût global de 278.000 euros. « Dans une quinzaine de jours, tout sera véritablement terminé », assure le responsable.

Ces travaux ont permis de reprendre la planéité de la dalle, de refaire les marquages spécifiques à la pratique du hockey, de rénover le muret support de la main courante, et d’installer une protection vitrée à l’épaisseur spectaculaire autour de la glace pour pouvoir accueillir des matchs de hockey de haut niveau. « Notre club est en division 4 mais nous sommes désormais susceptibles d’accueillir des matchs de D3 et de D2 », assure le président du Brive Hockey club Xavier Dousseau.

Les travaux ont également consisté à réaménager la zone table de marque et les « prisons », à remplacer la tapis caoutchouc autour de la piste, à fermer le local de la surfaceuse tout en sécurisant son accès à la piste, et à mettre en accessibilité la piste aux personnes à mobilité réduite.

Tout à l’heure, les patineurs ont fait leur première sortie depuis des mois à la faveur de l’ouverture de la saison 2014 – 2015.

La piste ne devrait pas désemplir d’ici mai prochain, d’autant plus que les patinoires les plus proches se trouvant à Limoges, à Clermont-Ferrand ou à Bordeaux, les visiteurs de la patinoire de Brive viennent d’un large bassin Corrèze – Lot – Dordogne.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire