L'actualité en continu du pays de Brive


La ministre de la Culture inaugure la Foire du livre

Inauguration de la foire du livre1pano

Fleur Pellerin a fait le voyage depuis Paris dans le train du livre. La ministre a effectué une longue visite dans les travées de la Foire avant de l’inaugurer officiellement en compagnie de nombreuses personnalités locales, départementales et régionales. 

Inauguration de la foire du livre2C’est dans l’entrée même de la grande halle que Fleur Pellerin, au milieu des visiteurs, surpris de la voir, a coupé le ruban bleu, blanc, rouge, inaugurant officiellement cette 34e édition. Dans son discours, toujours au même endroit, elle a tenu à remercier Brive de porter un tel évènement culturel, depuis tant d’années, et qui rayonne bien au delà des frontières de la Corrèze. Selon ses propres termes, “venir à Brive, c’est ouvrir l’album vivant de la littérature contemporaine, un moment de rencontre et de partage vécu en toute simplicité”.

Ce partage, la présidente de cette édition 2015 l’a salué également dans son discours d’ouverture. Danièle Sallenave, très heureuse d’être à Brive et qui a eu des mots emprunts d’une grande intelligence pour évoquer l’imporInauguration de la foire du livre7tance qu’elle attache au livre et à la lecture qu’elle qualifie “de véritable respiration du monde“. Pour elle, “la lecture est en effet le 5e élément“, en plus des 4 que sont la terre, l’eau, le feu et l’air. Un 5e élément qui est de plus en totale interaction avec les 4 autres. “Le livre comme la terre nous nourrit. Le livre comme l’eau nous irrigue. Le livre comme le feu allume nos vies. Le livre comme l’air nous fait respirer.” La Foire est le lieu où lecteurs et auteurs peuvent partager, selon Danièle Sallenave, “et donc devenir des passeurs. Or cette notion de passage est primordiale à la lecture”.Inauguration de la foire du livre4

Un autre passage avait eu lieu auparavant plus tôt dans l’après-midi, celui du témoin entre la présidente de cette année et le président de l’an dernier. Danièle Sallenave et Jean Teulé ont fait vivre d’autres moments agréables aux visiteurs qui avaient pris place dans l’espace Gazeau. Sur un ton teinté d’humour, ces 2 monstres de la littérature, dans leurs genres respectifs, ont dit tout le bien qu’ils pensaient de la Foire du livre. “Une foire sympathique et efficace” pour l’académicienne car “elle sait communiquer avec chaleur sa flamme pour le livre“, “un salon extrêmement sympathique et convivial” pour Jean Teulé, qui s’empresse d’ajouter en souriant,  “mais c’est du boulot d’y être président, bien que ça comporte tout de même quelques avantages”.

passation presidenceL’auteur d’Héloïse, ouille! son dernier roman, faisant promettre à Danièle Sallenave de faire vivre, cette année encore, le challenge qu’il avait lancé l’an dernier de danser la plus longue chenille au Cardinal. On ne sait pas si l’académicienne relèvera ce défi. En tout cas, elle a déjà relevé celui de faire de Brive la première ville de France à organiser Le temps du livreavec l’espoir que d’autres dans l’hexagone l’organiseront aussi, et qu’un jour, on puisse dire: “c’est à Brive que tout a commencé”.

 

Sur cette édition de la Foire du livre de Brive, vous pouvez également consulter nos précédents articles:

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire