L'actualité en continu du pays de Brive


La métamorphose artistique des Ecuries du Roy

Les ecuries du Roy, night club hier, scène artistique demain

Les Ecuries du Roy. Night-club hier, scène artistique demain. C’est en tout cas le projet porté par Cédric Laroche, comédien-metteur en scène et Alain Chalies, propriétaire du château de la Fage à Noailles. Une “journée de découverte culturelle” organisée in situ, dans les jardins du domaine, samedi 11 octobre, lèvera le voile sur ce projet singulier et osé de scène artistique.

Les ecuries du Roy theatre3Voilà un an et demi qu’Alain Chalies, homme d’affaire et propriétaire du château de la Fage, a contacté Cédric Laroche, metteur en scène et comédien, pour redonner vie à ce lieu, inutilisé depuis que la discothèque, qui l’avait animée un temps, a fermé. C’était en 2011.

Après le monde de la nuit, c’est un tout autre projet qui pourrait y voir le jour. Un projet culturel et même pluriculturel car tourné vers le théâtre, la danse et la musique notamment. “Il n’est pas question de proposer un nouveau lieu de diffusion mais bien plutôt d’en inaugurer un de création dont le cœur serait les résidences et sorties de résidences“, explique Cédric Laroche, directeur artistique du projet et président de l’association Les Écuries du roy, déjà composée de 75 personnes venues de tous horizons et ouvertes à de nouveaux adhérents.

Les ecuries du Roy theatre4L’établissement fonctionnerait en dehors de toute concurrence avec les structures existantes selon le procédé très en vogue de mutualisation. Exigeant et sensible aux nouvelles formes de propositions, cette scène artistique veut s’ouvrir aux compagnies régionales et nationales qui sont dans une démarche de création. L’espace proposera une scène de 100 m2 et des gradins rétractables offrant 200 places assises. “Une coquille vide que les artistes pourront modeler à leur gré”, précise Cédric Laroche, comédien et metteur en scène.

Le projet est audacieux et coûteuxLes ecuries du Roy theatre5Cédric Laroche ne l’ignore pas mais il est financièrement accompagné dans cette démarche par le propriétaire du domaine Alain Chalies qui prendrait en charge  72% du financement des travaux  de remise aux normes: “Rien n’aurait été possible sans cela”. Il mise beaucoup, pour le reste, sur le mécénat, déjà bien engagé semble-t-il.

Aussi, conforté par la rareté des lieux de résidence en Limousin et la situation du château de la Fage, aux confins de la Corrèze, du Lot et de la Dordogne, qui présente en outre un intérêt patrimonial et historique, Cédric Laroche veut-il y croire. Il pense même déjà à une collaboration avec le traiteur local, le festival Ecaussysteme ou encore des hébergements pour les compagnies. “Ce lieu veut également se tourner vers l’entreprise en accueillant tout type de séminaire ou formation mais aussi des soirées spectacles pour les salariés ou leurs enfants ainsi que des tarifications spéciales pour leur CE ou autres achats groupés”, précise-t-il encore.

Formations, stages, ateliers, diffusion, expositions, soirées thématiques autour du livre viendront compléter l’offre plurielle de ce lieu tourné vers les échanges, qui se veut vivant, effervescent.

Journée de découverte samedi 11 octobre de 10h à minuit avec notamment de la sculpture (Lucien Ghomri), poésie et peinture (Malo), danse (compagnie Hervé Koubi), théâtre (compagnies théâtre du paradoxe et lemur kata), conte et musique (programmation en cours de réalisation). Entrée libre.

Plus d’infos sur le site des Ecuries du Roy.

Les ecuries du Roy theatre6

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire