L'actualité en continu du pays de Brive


"La Grande Agglo ne signifie pas la disparition des communes"

Retour sur la cérémonie des vœux de l’Agglo de Brive (que nous avons déjà évoquée dans cet article) et le discours du président Philippe Nauche.

Non sans avoir souhaité la bienvenue aux 215 agents Petite enfance qui ont rejoint l’Agglo depuis la prise de cette compétence le 1er janvier dernier (voir notre article), le président de l’Agglo Philippe Nauche a axé une large partie de son discours sur la construction de la Grande Agglo.

“Nous avons reçu en fin d’année dernière l’arrêté préfectoral qui prescrit le périmètre de ce qui pourrait être la Grande Agglo. Il reste maintenant une étape importante et primordiale: celle de l’accord de la moitié des conseils municipaux représentant la moitié de la population. Cette consultation prendra fin dans un mois.”

Evoquant un périmètre “beaucoup plus efficient que celui que nous connaissons aujourd’hui, qui est le fruit de l’histoire et du compromis”, le président a insisté sur le fait que celui-ci ” reflète le bassin de vie intradépartemental de notre agglomération et il s’inscrit totalement dans le Schéma de Cohérence Territoriale Sud Corrèze qui a été approuvé à l’unanimité par le Comité Syndical du SEBB en fin d’année dernière”. Et Philippe Nauche d’ajouter: “J’ai d’ailleurs parfois un peu de mal à comprendre que ça se passe très bien pour le SCoT avec une unanimité et que ça ne se passe pas forcément aussi bien quand on évoque la Grande Agglo avec les mêmes partenaires, alors que la Grande Agglo permettra de mettre en œuvre les grands principes du SCoT…”

Avec le vœu d’intégrer les collectivités de plus de 100.000 habitants, Philippe Nauche a indiqué que vont débuter “des discussions sur le pôle métropolitain avec Limoges, Tulle, Périgueux, Guéret et Cahors”.

Dans le même temps, il a rappelé que “chaque commune sera partie intégrante dans le processus décisionnel” de la Grande Agglo, et a appelé chacun à “se lancer dans cette aventure dans un projet commun d’agglomération dont les socles seront l’attractivité et la solidarité“.

Pour Philippe Nauche, “la Grande Agglo ne signifie pas la disparition des communes, et je suis même persuadé du contraire”. Il a d’ailleurs indiqué, avec conviction, que l’Agglo de Brive “n’aura pas une attitude pseudo-colonialiste” vis-à-vis des autres intercommunalités qui intégreront la Grande Agglo, et souhaite “co-construire” ce nouveau territoire.

“Je pense que plus l’Agglo sera importante, plus le rôle de communes sera primordial, l’échelon communal devra rester un échelon de démocratie de proximité essentiel.”

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire