L'actualité en continu du pays de Brive


La Dictée pour les Nuls fait couler de l'encre noire et des sueurs froides !

Dictee pour les nuls PANO

Plus de 75 courageux, des femmes en majorité, ont participé ce matin, espace Claude Duneton, à la Dictée pour les Nuls, préparée par Jean-Joseph Julaud (on vous en avait déjà parlé ici). Une première pour la Foire du livre de Brive.

Dictee pour les nuls2

“L’important, c’est de participer!”, s’encourageait avant le début de l’exercice un des participants, dans la salle Claude Duneton qui affichait complet ce matin, à l’occasion de la première dictée pour les Nuls.

Annie et Bernadette arrivent de Clermont-Ferrand. Elles sont les premières dans la longue file d’attente qui s’est formée de bon matin. “Nous sommes venues pour les trois jours, spécialement pour la Foire du livre. Ces journées gratuites sont extraordinaires de diversité“, expliquent-elles. Elles ont suivi de nombreuses rencontres tout le week-end et ont eu, ce matin, envie de se mesurer à elles-mêmes et de s’amuser… avec la dictée!

Dictee pour les nuls4Son instigateur, l’écrivain et ancien prof Jean-Joseph Julaud, avait en effet promis que l’on s’amuserait. “La dictée est un jeu !”, a-t-il même rappelé. De fait, les participants ont souvent ri, mais beaucoup de dépit, de peur aussi, avant que ça ne commence et de honte, après !

Dès la première lecture, faite par un Jean Teulé fatigué de sa chenille géante qu’il a poursuivie au Cardinal jusqu’au petit matin,  le ton a été donné. Mots compliqués, noms inconnus et bizarroïdes… C’est sûr, Jean-Joseph Julaud n’a ménagé ni sa peine, ni nos méninges. “Ces mots existent, ils sont dans le Petit Larousse”, se dédouane-t-il, laissant le public à son triste sort. Règles d’accord des couleurs et des participes passés des verbes pronominaux sont invités à remonter à la surface dare-dare… en vain.  C’est loin ! Pire, c’est nulle part ! “Les accents, les majuscules et les tirets comptent aussi ?” demande, inquiet, un participant. Oui tout ! Ça va être coton!

Dictee pour les nuls5“Moi, je fais ça pour le LOL”, confie un ado dans la salle (comprenez pour le fun). Comme lui, des jeunes ont relevé le défi comme Typhanie, 10 ans, le stylo, déjà tout mordillé d’appréhension, en main. Durant toute la durée de l’exercice, l’effervescence initiale est vite redescendue, cédant sa place à la concentration. Comment écrit-on “ithyphallique” (avec la correction sous les yeux, c’est plus aisé!), d’où sort le mot “hanséatique”, comment Jean-Joseph Julaud a osé refaire le coup de Stanislas Leszczynski alors qu’il l’avait déjà fait à Nancy (où se situe la place) et qu’il avait cité cet exemple, ce matin-même, en préambule de l’exercice, suscitant les rires des Brivistes, bienheureux de ne pas avoir à s’interroger sur l’orthographe du nom… à tort !

A la correction, c’est la délivrance… et la désolation! Soupirs, rires, petits cris de surprise même. “J’ai honte!”, confie une dame. Mais non ! Il ne faut pas… “L’important c’est de participer”, rappelez-vous ! La remise des prix se déroulera à 14h30 sur la Foire. Vous pourrez également retrouver l’intégralité de cette dictée sur le site de Jean-Joseph Julaud.

Dictee pour les nuls6

Dictee pour les nuls7

Dictee pour les nuls8

Dictee pour les nuls9

Dictee pour les nuls10

Dictee pour les nuls11

Dictee pour les nuls12

Dictee pour les nuls14

Dictee pour les nuls15

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles :

Dictee pour les nuls1 pano

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire