L'actualité en continu du pays de Brive


La compagnie de danse Hervé Koubi était au collège Jean-Moulin !

C’est un après-midi radieux qui s’est déroulé, aujourd’hui, au collège Jean-Moulin. La compagnie de danse Hervé Koubi, réputée dans le monde entier, a donné une représentation venant ponctuer une semaine d’ateliers découverte autour de la danse au sein du collège et des classes de 5e et 4e ainsi qu’aux élèves des classes Segpa de l’établissement. Retour en quelques photos.

Les danseurs sous le regard du chorégraphe Hervé Koubi ont donné un aperçu de leur dernier spectacle Boys don’t cry.

Environ 400 enfants y ont assisté. Cette représentation qui est un extrait d’un spectacle plus complet réunit autour d’un match de judo sept danseurs urbains originaires d’Afrique du Nord. Autour d’un texte écrit à quatre mains par Chantal Thomas et Hervé Koubi, ils témoignent tour à tour de leurs amours pour la danse, l’incompréhension aussi parfois de leur famille. C’est un spectacle également un peu autobiographie pour Hervé Koubi et pour au moins un de ses danseurs. « Boys don’t cry raconte pourquoi un petit garçon à qui on expliquait pourtant qu’un garçon ça ne danse pas, qu’un garçon ça ne pleure pas, osera pourtant faire les deux », explique Hervé Koubi.

Boys don’t cry aborde également les questions
 de la liberté d’être soi
, de l’estime de soi
, du regard de la cellule familiale
, de l’égalité fille-garçon
, du harcèlement à l’école
, de l’indépendance
, de la nécessité de croire en ses désirs…

A la fin de cette représentation, Hervé Koubi a pris le micro est a donné une petite leçon d’histoire de la danse en revenant sur la naissance du hip-hop. Du fonk dans les années 1960 à la house des années 1990 en passant par le breakdance de la décennie 1970, chaque fois illustré par ses danseurs au plus grand bonheur des enfants. Un grand moment.

Une fois terminé, les collégiens se sont précipités vers les danseurs pour prendre des photos et obtenir quelques autographes… Qui a dit qu’il n’ y a que les footballeurs qui font rêver ?

 

La compagnie Hervé Koubi devrait présenter Boys don’t cry dans son intégralité à Chanteix le 7 juillet.

 

 

 

 

 

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

cinq × cinq =