L'actualité en continu du pays de Brive


La collecte des biodéchets étendue à un nouveau quartier de Brive

Quelque 4200 Brivistes d’un large secteur s’étendant du stadium au quai Tourny jusqu’à la première ceinture des boulevards, ont eu ce mardi leur première collecte de biodéchets. Plus de la moitié de la ville est désormais concernée, elle devrait l’être en totalité en 2024.

Les biodéchets ou déchets fermentescibles, ce sont les restes de repas, épluchures des fruits et légumes, café ou thé même avec leurs filtres ou sachets, viandes et poissons, coquillages, fleurs fanées, essuie-tout… Bref des déchets composés exclusivement de matières organiques biodégradables et susceptibles d’être traités par compostage ou méthanisation. Ils représentent le tiers de nos ordures ménagères incinérées. D’où l’intérêt de les extraire de nos habituelles poubelles. En 2024, les collectivités seront d’ailleurs tenues de proposer ce tri à leurs habitants. Brive s’est lancée dès 2016 dans cette démarche que le Sirtom étant depuis progressivement aux quartiers de la ville.

Après les Rosiers, Bouquet, Malecroix-Le Breuil, Migoule, Le Vialmur, un sixième quartier, dit du stadium, a donc basculé cette semaine dans la collecte des fermentescibles. Désormais, environ 30.000 habitants sur les quelque 50.000 que compte Brive, sont collectés en bio déchets. Conséquence immédiate: les ordures ménagères (en bacs marrons ou sacs rouges) débarrassées des éléments putrescibles sont collectées tous les 15 jours. À noter que ces déchets ne sont plus transformés en compost et partent à l’unité de méthanisation de Gramat.

Le prochain quartier concerné sera celui des Chapélies.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

dix-sept − neuf =