L'actualité en continu du pays de Brive


Juillet ensoleille le théâtre

Théâtre, musique et cette année aussi danse sont au programme de cette deuxième édition d’Un été au théâtre du 9 au 28 juillet. Présentation ce matin dans les lieux mêmes.

La scène nationale fait relâche pendant l’été, mais pas le théâtre municipal qui voit juillet occupé par une programmation concoctée par la direction municipale de la culture. L’affiche plus étoffée cette année, est composée de 5 spectacles en tous genres et se nourrit des festivals et propositions qui rayonnent alentour. « Cette volonté répond à l’envie d’enrichir le mois de juillet et de valoriser notre territoire en le rendant plus attractif », explique Jean-Marc Comas, maire-adjoint à la Culture.

« Au jazz, au théâtre et à la musique classique s’ajoute cette année la danse, notamment hip-hop. Cette programmation s’adresse aussi bien aux Brivistes qu’aux touristes et se veut dans le même esprit transgénérationnel qui construit le succès de nos Journées des arts sacrés en avril. »

Tout commence comme l’an dernier par le Festival de la Vézère avec un concert chorégraphique original mêlant musique classique et hip hop, intitulé Muses. Sur scène, quatre « muses » : les deux inventives pianistes du duo Jatekok et deux danseuses de la compagnie Révolution. À noter que les deux jeunes pianistes françaises ont été choisies par le groupe allemand Rammstein pour se produire en première partie de leur tournée européenne des stades. Elles seront d’ailleurs ce soir à Paris La Défense Arena devant 40.000 spectateurs. Quand le classique se pique de métal! C’est avec ce même esprit tentant d’intéresser des oreilles peu habituées aux douceurs mélodiques du clavier, qu’elles interpréteront à Brive un programme dépoussiérant le Carmen de Bizet, le Boléro de Ravel ou encore La Danse macabre de Saint-Saëns. Elles animeront aussi dans l’après-midi une master class pour les élèves du conservatoire.

Place ensuite au jazz avec un des gros spectacles du Festival MNOP (Musiques de la Nouvelle Orléans en Périgord) rassemblant des pointures : la formation Section rythmique Trio, le pianiste Thierry Ollé, le trompettiste Patrick Artéro et la Fanfare Brass Under Influence. Explosif ! “Peut-être que la fanfare brass band pourra commencer à jouer devant le théâtre”, suggère Jacques Servio, vice-président du MNOP. “Il y aura beaucoup de cuivres cette année. Ce sera un concert plutôt jazz avec un côté roots. Tous ces musiciens offriront une sorte de revue. Avec aussi des moments improvisés”. Un concert unique donc.

Le hip hop prend ensuite le relais avec une démonstration du New Danse Studio briviste devant le théâtre et un spectacle de la compagnie Daruma basée à Clermont-Ferrand. Ici et Là est un voyage intérieur dans lequel le corps est à la fois porteur et transporté, traversé par de multiples émotions. C’est une expérience sensible, la possibilité d’observer le cheminement, l’énergie de nos émotions de saisir l’impalpable. Trois corps se livrent, dessinent, explorent, explosent l’espace. Dépasser les frontières, jouer et se jouer de l’autre, aller trop vite parfois trop loin. Une sorte de créature à 3 têtes, absurde, surprenante, complexe et cohérente. Un temps suspendu.

Le théâtre complète cette programmation éclectique en deux rendez-vous, le spectacle jeunesse Gretel et Hansel, une relecture du conte populaire des frères Grimm par le Bottom Théâtre corrézien. La pièce tourne sur 60 dates dont des scènes nationales. “Elle fonctionne assez bien auprès des enfants et questionne la relation entre frère et sœur. Comme trouve-t-on sa place dans une fratrie, comment construire son identité”, explique la comédienne Coralie Leblan. Le bois est une une matière très présente dans la mise en scène, laissant place au conte et à l’imaginaire. “Tous les dispositifs scéniques sont manipulés par le comédiens et le public est sur scène.” Un côté intime comme la lecture d’une histoire.

Pour finir le Festival de la Luzège investira les lieux avec son Platonov, une pièce de jeunesse écrite à 18 ans par Anton Tchekhov. La pièce maîtresse de cette édition itinérante du festival corrézien. “Les répétitions ont commencé il y a trois jours. Nous allons certainement jouer dans une forme de trapèze”, précise le metteur en scène Vincent Pouderoux. “Après Le Médecin (malgré lui de Molière en 2017, NDLR) et Feydeau ces deux dernières années, nous voulions proposer une pièce d’un auteur connu plus profonde. Platanov offre un personnage qui a des idéaux et qui ne sait pas les appliquer à soi-même.” Dans cette pièce cocasse, percutante au rythme endiablé, Tchekhov dresse le portrait d’une galerie de personnages qui n’hésitent pas, le temps d’un été dans une maison de campagne – et le metteur en scène n’hésite pas à faire un parallèle avec la Corrèze -, à s’animer, se questionner, se séduire, se haïr, se tromper, s’envoûter… Après un long hiver, les voilà à fêter leurs retrouvailles, à profiter de la vie avant la mort. Ces personnages qui nous ressemblent luttent pour vivre, contemplent notre monde et se perdent dans son infini, en quête d’un idéal.

Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour un cocktail pétillant d’émotions. « C’est un bel exemple d’occupation hors de la saison de la scène nationale. Nous ne désespérons pas d’aller chercher à l’avenir d’autres propositions en Occitanie », envisage Jean-Marc Comas pour qui cette affiche juillettiste s’affirme comme une programmation estivale incontournable. Qui à ce titre aurait “toute sa place dans la promotion faite par l’Office de tourisme”.

 

Les 5 spectacles

  • mardi 9 juillet à 20h30, Muses, Festival de la Vézère. 28 et 15 euros. Réservation au 05.55.23.25.09.
  • jeudi 11 juillet à 20h45, Festival MNOP, Section rythmique Trio + Thierry Ollé + Patrick Artéro et Fanfare Brass Under Influence. Entrée gratuite. Réservation au 05.55.18.18.39.
  • vendredi 12 juillet. À 17h démonstration hip hop du New Danse Studio sur le parvis (pas de réservation). À 20h30 spectacle Ici et là de la compagnie Daruma. Entrée libre. Réservation au 05.55.18.18.39.
  • dimanche 21 juillet à 17h, Gretel et Hansel avec le Bottom Théâtre. 10 euros et 5 euros pour les 6 à 15 ans. Réservation au 06.19.22.74.05.
  • dimanche 28 juillet à 17h, Platonov avec le Festival de la Luzège. 13 et 9 euros. Réservation au 06.12.40.05.94.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire