L'actualité en continu du pays de Brive


Hommage à Henri Magne

H Magne (image eurosport)

En inaugurant hier soir le rond-point qui porte son nom, Frédéric Soulier a tenu à rendre hommage à l’homme et au sportif. Henri Magne est décédé il y a 9 ans jour pour jour (hier) lors d’un rallye-raid. Ce Briviste, amoureux du sport automobile, copilote de talent, a un très beau palmarès, dramatiquement stoppé sur les pistes marocaines.

plaqueHenri Magne est né à Brive, en 1953. Tout jeune déjà, l’automobile est une passion. “Il apprend d’ailleurs à conduire à l’âge de 11 ans” comme l’a souligné en souriant Frédéric Soulier hier soir. Pourtant, ses études l’amènent vers la banque où il commence une carrière. Parallèlement, car la passion est intacte, il se lance dans la compétition automobile. Un sport qu’il a en lui et qui, petit à petit, fait qu’il abandonne le secteur bancaire pour vivre son rêve.

C’est en compagnie de son épouse Lucette et de son fils, Louis-Henri (Loulou), que Frédéric Soulier a dévoilé la plaque qui orne ce grand rond-point situé sur la route de Bordeaux, après la zone du Mazaud. Beaucoup d’amis, de personnes l’ayant connu était présents et l’artiste Costa, le discours de son epouseen voisin de Dordogne, sculpteur-soudeur dont les œuvres sont mondialement connues et qui les signe à l’aide d’une disqueuse, a dévoilé un tableau de couleurs et de fer à sa mémoire.

Copilote français de l’Espagnol Nani Roma, Henri Magne est décédé le 5 juin 2006 lors de la sixième et dernière étape du rallye du Maroc. Une spéciale près de Ouarzazate. Agé de 53 ans, Henri Magne était copilote professionnel et avait disputé de nombreux rallyes raids comme le Dakar. Il a notamment couru aux côtés de Iroshi Masuoka, Bruno Saby, Luc Alphand ou encore Jean-Louis Schlesser.

Henri Magne avait commencé sa carrière en Formule III à Magny Cours en 1973. 9 ans plus tard, il terminait son premier Dakar, à la 21e place, mais premier des diesels. H.Magne @jeanlouis.benoit.free.frlouis henriC’est en 1985 qu’il lâche le volant pour devenir copilote, devenant professionnel en 1990, avec de nombreuses victoires à la clé: 2 Dakars, la Baja espagnole, 5 coupe du monde des rallyes raids, et bien sûr de nombreuses victoires d’étapes dans nombre d’épreuves.

Les Brivistes qui l’ont connu gardent de lui le souvenir d’un homme d’une grande gentillesse, qui avait su garder la tête froide et une grande simplicité et convivialité malgré ses succès.

 

pano costa

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Mot clé

2 commentaires

Laisser un commentaire