L'actualité en continu du pays de Brive


Hautière et Hardoc racontent leur Guerre des Lulus

La guerre des Lulus1 pano

Le centenaire de 14-18 était encore loin quand l’idée de la BD a germé. Avec La guerre des Lulus, une série en 5 albums dont 2 sont déjà parus, Hautière et Hardoc livrent les aventures d’une bande d’orphelins coincés derrière les lignes allemandes en Picardie. L’occasion d’aborder cette France occupée pendant 4 ans et demi, rarement évoquée. Les deux auteurs ont découvert tout à l’heure à la médiathèque l’exposition inspirée de leur bande dessinée qui a déjà reçu 9 Prix. Ils participeront à 17h15 à un forum des lecteurs au coeur de la Foire et seront présents au stand BD jusqu’à dimanche 14h.

La guerre des Lulus2“Il y a beaucoup de romans jeunesse sur la Grande guerre mais pas de BD qui leur est consacrés”, explique Régis Hautière. “De 14-18, on parle souvent des tranchées. Pour nous, il ne s’agissait pas de montrer l’horreur de la guerre, les corps déchiquetés.” Leurs Lulus vont vivre la guerre tout en restant à l’écart du front, dans cette zone occupée. “C’est une robinsonade”, résume le scénariste. “C’est l’aventure d’une bande de gamins. Ils vont vivre des choses assez dures, sans tomber dans la boucherie.” Le mêmes ingrédients que le Club des cinq, La guerre des boutons ou de l’Autobus à impériale.

La guerre des Lulus3La création de ces personnages très stéréotypés, du petit au grand, du binoclard au potelé, aura été le fruit d’un vrai travail de collaboration entre le scénariste et le dessinateur.  “Tout le monde peut s’identifier à l’un d’entre eux et on les reconnait tout de suite par le dessin, même lorsqu’ils apparaissent en petit. C”était primordial puisqu’on va les voir grandir à travers la série, évoluer psychologiquement pour devenir de grands ados.” Si la trame respecte le déroulé du conflit, à raison d’un livre par an, l’histoire de ces 4 Lulus n’est pas quant à elle définitivement écrite. “Le dessin est ma première source d’inspiration”, confie Régis Hautière qui a déjà apporter quelques modifications. “J’ai besoin d’avancer de concert avec le dessinateur.”

La guerre des Lulus4Sur les coursives du premier étage de la médiathèque (voir notre précédent article en cliquant ici), vous pouvez découvrir en avant-première quelques planches du prochain album qui partira en septembre prochain. Une exposition qui illustre parfaitement le label Centenaire de la Première Guerre mondiale attribuée à la Foire du livre de Brive. La BD, elle, s’est déjà taillé un beau succès et a obtenu 9 prix de la part de jeunes publics. “C’est un des rares BD pour laquelle je reçois du courrier et des mails.”

Les auteurs dédicaceront leurs albums sur le stand BD1 de la Foire du livre, les 7, 8 et 9 novembre. L’exposition est visible à la médiathèque pendant toute la manifestation avec une ouverture exceptionnelle le dimanche 9 novembre de 13h30 à 17h, et jusqu’au 29 novembre aux horaires d’ouverture de la médiathèque. L’entrée est libre.

Infos au 05.55.18.17.50 et sur mediatheque.brive.fr.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles :

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire