L'actualité en continu du pays de Brive


Gaubre voit renaître son marché

Depuis ce matin, Gaubre renoue avec un marché installé tous les mercredis matins sur la nouvelle place du quartier. Dès la semaine prochaine, un boucher viendra compléter les 4 bancs alimentaires et vestimentaire. Un grand jour pour le conseil de quartier à l’initiative du projet.

 

C’est une place circulaire, tout juste achevée que les habitants appellent déjà “place de Gaubre”. Elle a été aménagée derrière la salle Georges Simon vouée à la déconstruction et juste à côté du city stade en cours d’achèvement. La terre retournée des massifs attend encore ses plantations, mais un petit marché y a déjà germé. Le premier s’est tenu ce mercredi 20 septembre avec 4 bancs: un primeur, un marchand de vêtements et chaussures, un stand de spécialités marocaines et un jardinier vendant les fruits de son labeur.

“Dès la semaine prochaine, il y aura aussi un boucher”, assure Claude Peyronnet, le président du conseil de quartier à l’origine de cette résurrection. “Il y a avait un grand marché dans le temps, les anciens s’en souviennent et ont voulu renouer avec cette tradition”, explique-t-il en accueillant le chaland avec café et viennoiserie. “J’étais petite et je venais avec mes parents”, confirme Nezha Bouhlala qui n’aurait jamais imaginé y tenir un banc des années plus tard. “Je suis sure que ça va fonctionner”, répète-t-elle en disposant ses spécialités marocaines et en embaumant l’air de savoureux pains métlouâ qu’elle prépare sur une plaque.

“Les mamans sont venues et sont très satisfaites. C’est un début”, se réjouissent les conseillers de quartier, venus nombreux en ce premier jour. “Nous sommes déjà en contact avec un poissonnier, nous comptons sur l’effet d’entrainement parmi les professionnels et sur les habitants du quartier qui peuvent aussi venir écouler les produits de leurs jardins. Les commerçants se sont engagés à être réguliers”, assurent-t-ils. “La Ville qui accompagne ce projet compte aussi sur cet engagement”, approuve Jean-Luc Souquières, conseiller municipal en charge des marchés.

Ce marché renaissant illustre ainsi le renouveau du quartier qui bénéficie d’un projet de redynamisation en attendant une future opération ANRU (lire notre article en cliquant ici). “Lorsque la salle Georges Simon sera déconstruite, le marché sera d’autant plus visible de la rue Toulzac. On arrivera à fidéliser les clients”, promet Claude Peyronnet.

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire