L'actualité en continu du pays de Brive


France U de rugby à 7 : des finales percutantes

intro victoire feminines

C’est par des scores sans appel que s’est conclu hier le championnat de France universitaire de rugby à 7. Pour les grandes écoles, l’INP Toulouse a terrassé Centrale Nantes 45 à 0. Chez les filles, Paris 13 a laminé les Rennaises 48 à 0. Chez les garçons, le très beau jeu de Toulouse Paul Sabatier a eu raison de Clermont par 38 à 12.

pano victoire

Dans les tribunes, flottaient les drapeaux des douze nations également présentes au Seven’ women grand prix séries qui se déroule en parallèle. Un décor insolite, mais qui aura aussi drainer quelques spectateurs, encore trop éparses. Dommage, le jeu en valait la peine. “L’ambiance est là”, se félicitait tout de même Lionel Lascoux, directeur régional du sport universitaire. f1La compétition européenne s’est donc momentanément interrompue pour faire place sur la pelouse principale du stadium aux finales de ce championnat de France universitaire dans trois catégories : élite masculine, féminine et grandes écoles.

En fin de matinée, la finale des grandes écoles avait déjà donné le ton. Sans faire un pli, l’INP Toulouse avait vertement foudroyé Centrale Nantes par 45 à 0. A 15h30, les féminines de l’université Paris 13 ont également joué le rouleau compresseur avec un impressionnant numéro 13, Leila Bachklass, qui a marqué 4 des 8 essais. “Dur pour les Rennaises”, plaignait le public. Les Bretonnes n’ont jamais pu percer la défense parisienne. Le jeu est rapide, sans évitement, sans faux semblant : ça fonce et les chocs sont percutants. C’est du rugby à 7, mais sur un terrain normal. Alors, il faut cavaler en permanence. Pas de temps mort, l’effort est intense. Ce qui explique aussi que les manches ne durent que 10 minutes.

M6A peine le temps, de remettre médailles et coupe aux deux équipes que s’enchaîne aussitôt la finale messieurs. D’emblée, Paul Sabatier Toulouse va imposer son jeu très vif en ouvrant le score (7-0). Les Clermontois vont rétablir la marque (7-7). De quoi agacer les Toulousains qui vont enchaîner deux nouvelles essais (24-7). Clermont tente de revenir (24-12), ce qui déclenche les foudres adverses. Et deux essais supplémentaires transformés pour finir à 38-12. Le score est là aussi sans appel. Du très beau jeu à 7 qui se poursuit encore tout aujourd’hui avec cette fois le Seven féminin. Les matchs s’enchainent depuis ce matin 9h30 jusqu’à ce soir 17h30. Et l’entrée est gratuite.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles:

f3

f2

f4

F6

M1

M2

M4

M5

M7

M8

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire