L'actualité en continu du pays de Brive


Foire du livre: un premier bilan positif

Alors que la Foire n’a pas encore fermé ses portes, un premier bilan a été fait en début d’après-midi sur cette 32e édition. Bilan qui, malgré une conjoncture difficile, est, de l’avis des responsables, très positif.

La Foire du livre fermera ses portes en début de soirée. Le train du livre quittera Brive pour Paris à 17h55 pour ramener dans la capitale les auteurs et éditeurs présents, mettant un terme à cette 32e édition. Une édition que Philippe Nauche a qualifié de très positive car malgré une conjoncture qui n’est pas simple en ce moment, “l’affluence était au rendez-vous”. Le député-maire estime également que “l’attrait de l’évènement touche des publics de plus en plus éloignés de Brive”. Plus de 350 écrivains étaient présents cette année, dont tous les lauréats des prix littéraires et sur les 3 jours, près de 90 000 visiteurs auront fréquenté la halle Brassens et le théâtre.

Chiffres à l’appui, le représentant des libraires enfonce le clou. Pour lui, “Brive est un remède à la crise”. En effet, après un vendredi un peu difficile, la fréquentation et les ventes ont décollé samedi et ce dimanche devrait rivaliser avec celui de la précédente édition. Le résultat financier sera à la hauteur puisque le nombre total des ventes devrait s’approcher des 630 000 euros, chiffre record de l’an dernier. Le palmarès revenant une fois de plus à l’indétrônable Christian Signol qui, avec environ 1300 ouvrages vendus, arrive largement en tête cette année encore, devant Amélie Nothomb, le prix Goncourt Pierre Lemaitre et Michel Drucker.

Réussite économique de la Foire, mais aussi littéraire. Le président de cette édition affichait un large sourire lors de la conférence de presse. Pour Alain Mabanckou, qui avait perdu sa voix mais pas son enthousiasme, “nous avions un devoir de résultat, et le résultat est là avec de nombreux visiteurs” et une belle alchimie qui s’est faite entre les auteurs et leurs publics. “Cette foire va compter pour moi” insiste-t-il “et je viendrai avec plaisir passer le flambeau au président de la prochaine édition”.

Sur ce thème, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire