L'actualité en continu du pays de Brive


Foire du livre de Brive : le Prix Goncourt parlera d'Orients

mathias renard. DR

C’est une belle rencontre qui se profile ce dimanche 8 novembre à 14h à la Foire du livre de Brive entre Mathias Enard qui vient de recevoir à midi le Prix Goncourt pour Boussole (Actes Sud) et Boualem Sansal, co-lauréat du Grand prix de l’Académie française.

 

C’était un couronnement attendu. Il faut dire que l’auteur de 43 ans, entré en littérature en 2003 avec La Perfection du tir, n’en est pas à sa première distinction. Ça a commencé en 2009 avec son quatrième roman, Zone, récompensé par le prix Décembre et le prix du livre Inter, entre autres. L’année suivante, Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants lui a valu le prix Goncourt des lycéens. Deux ans plus tard, Rue des voleurs a été distingué par le prix Liste Goncourt/Le Choix de l’Orient, autre surgeon du célèbre prix. Ce roman avait aussi figuré à l’époque sur la première liste du Goncourt.

Voir aujourd’hui Mathias Enard auréolé du fameux prix passe donc pour une suite logique. Son élection a d’ailleurs été obtenue dès le premier tour. Boussole est le dixième livre de ce diplômé de persan et d’arabe, qui a beaucoup voyagé au Liban, en Syrie et en Turquie, notamment, et dont toute l’œuvre porte la trace de sa passion pour cette partie du monde. C’est un roman dense, 400 pages, “un pavé” diront certains. Le texte est tout en érudition généreuse et humour doux-amer. Une déroutante Boussole dont l’aiguille suit les volutes d’un musicologie viennois dans une nuit d’insomnie, ses confessions de mangeur d’opium intellectuel dans des  échanges incessants entre l’Orient et l’Occident, entre Levant et Ponant. un ouvrage érudit, comme son auteur. Un texte qui peut effrayer par le poids des références, mais captivant.

Le lauréat sera bien à la Foire du livre, tout comme un autre grand féru de cette partie du monde, Boualem Sansal, évincé de la course finale pour le Goncourt mais heureux lauréat jumeau du Grand Prix de l’Académie française. Tous deux parlerons donc d’Orients, dimanche 8 novembre à 14h, espace Alain Gazeau. Chacun dans sa trame littéraire qui lui est propre, les deux ouvrages résonnent d’autant plus qu’ils sont terriblement d’actualité. La rencontre s’annonce passionnante.

Proclamé dans la foulée du Goncourt, le prix Renaudot a de son côté été attribué à Delphine de Vigan pour son livre D’après une histoire vraie (Lattès). L’auteur sera également présente à la Foire du livre de Brive. Elle participera d’ailleurs à la rencontre “Bande de filles” qui aura lieu samedi 7 novembre à 16h au Théâtre municipal, avec Carole Martinez (La terre qui penche, Gallimard) et Alice Zeniter (Juste avant l’oubli, Flammarion).

La Foire du livre de Brive se déroule les 6, 7 et 8 novembre. Vendredi 6 novembre de 10h à 20h. Samedi 7 novembre de 9h à 20h. Dimanche 8 novembre de 9h à 18h. L’entrée est gratuite. Plus d’infos (liste des auteurs présents et leurs stands) sur foiredulivre.net.

Sur la prochaine édition de la Foire du livre de Brive, vous pouvez également consulter nos précédents articles:

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire