L'actualité en continu du pays de Brive


Festival de la Vézère : la diversité dans la qualité

La présidente du festival, Isabelle de Lasteyrie du Saillant, a survolé la programmation qui se jouera en juillet et août prochains. Une 37e édition qui fait une grande place au piano, à la diversité des registres et des talents, à la convivialité, pour “rendre la musique classique toujours plus accessible”.

 

“Je les ai tous entendu. Ce sont des coups de cœur, ils me font ressentir une grande émotion“, en vibre encore la présidente. “Il y a beaucoup de jeunes Français de grand talent qui ont des récompenses internationales.” Comme chaque été, le festival de la Vézère va inonder le département avec une vingtaine de concerts dans 13 lieux. Avec surtout cette belle ambition de rendre la musique toujours plus accessible.

“Ce n’est pas élitiste”, assure Isabelle de Lasteyrie du Saillant. “On va vers les jeunes, les familles, dans les villages, c’est convivial”. La programmation intègre ainsi des concerts d’une heure “moins longs, moins impressionnants et avec des tarifs à 7 euros” (avec les jeunes talents du Conservatoire national supérieur de musique de Paris), fait chanter des enfants (qui plus est en anglais avec le groupe Voces8 passé maître dans cette pédagogie et “on continuera avec eux l’an prochain”), multiplie les rencontres entre artistes et public… sans pour autant sacrifier la qualité, bien au contraire. “Nous sommes passé l’an dernier de 5.000 à 7.000 spectateurs.” Avec un budget de 500.000 euros et malgré un mécénat plutôt en baisse, le festival est “bien enraciné” côté public et n’a plus à faire ses preuves auprès des artistes.

C’est encore Brive qui donnera cette année le coup d’envoi au Théâtre municipal mercredi 12 juillet à 20h30 avec Igudesman and Joo, un talentueux duo de grands solistes qui revisite la musique classique avec virtuosité et humour. “Ils seront à l’Olympia dans quelques semaines.” Aleksey Igudesman et Hyung-Ki Joo sont deux musiciens classiques qui ont bousculé le monde avec leur spectacle unique et hilarant qui combine comédie, musique classique et culture populaire. Leurs clips sur YouTube ont récolté plus de 35 millions de visites et le duo a été invité par les télévisions de plusieurs pays.

Brive accueillera aussi en concert événement le prestigieux Chœur de l’Armée française, mardi 18 juillet à 20h30 aux Trois Provinces. Dirigée depuis 2007 par Aurore Tillinac, cette formation spéciale de la Garde républicaine est composée de 50 chanteurs. Ce chœur officiel qui accompagne des commémorations nationales, interprétera les grands chœurs de l’opéra: évidement le Chœur des soldats du Faust de Gounod, le Chœur des Bohémiens de Verdi, mais aussi Rossini, Offenbach, Berlioz… Un autre chœur est programmé, le chœur de chambre de Pampelune qui avait déjà interprété au Festival la Missa criolla et qui revient avec des chants sacrés d’Espagne,mardi 1er août à Turenne.

Cette 37e édition offre “une grande place au piano sous des formes différentes” avec des talents comme Ismaël Margain (originaire de Domme, Révélation aux Victoires de la musique, samedi 15 juillet à 20h au Saillant), le très jeune Tanguy de Williencourt avec la soprano Marie Perbost, 24 ans, « à la personnalité follement intelligente » (samedi 22 juillet à 20h au saillant), le fidèle Bryan Evans pendant le week-end opéra (les 11, 12 et 13 août qui mettra à l’honneur La Bohême et La Cenerentola, avec dans le rôle-titre Marta Fontanals-Simmons qui se produira en juin au Théâtre des Champs-Elysées), Pascal Amoyel (déjà venu à Brive pour Le pianiste aux 50 doigts et qui contera cette fois La vie de Litz, samedi 19 août à 20h au Saillant), le pianiste d’exception Abdel Rahman El Bacha (“une pointure réclamée par les festivaliers”, samedi 5 août à 20h au Saillant), la Suissesse Béatrice Berrut pour un joli duo avec la violoncelliste Camille Thomas (jeudi 3 août à Saint-Ybard) ou encore Kit Armstrong accompagné en concerto par l’Orchestre d’Auvergne (mercredi 16 août à 20h à Sédières, « c’est à couper le souffle », le prodige de 23 ans a eu les honneurs de Fauteuil d’orchestre, l’émission d’Anne Sinclair et joue actuellement avec la Philharmonie de Berlin)…

Sans oublier le violoncelliste François Salque qui se produira avec le gipsy trio Sam Strouk “très accessible avec des artistes merveilleux, c’est toujours plein” (jeudi 27 juillet à 20h30 à Allassac), le célébrissime quatuor Prazak, “une valeur sure” qui bénéficiera de la très bonne acoustique de l’abbatiale d’Aubazine (mardi 8 août à 20h30) pour finir par un grand concert de clôture avec l’ensemble Contraste qui accompagnera la mezzo soprano Karine Deshayes et la soprano Camille Poul (mardi 22 août à 20h30 à Tulle).

Bach, Verdi, Gounod, Fauré, Rachmaninov, Beethoven, Mozart, Teleman, Tchaïkovsky, Fauré, Chopin, Pergolèse et son Stabat Mater… “C’est un très beau programme”, assure Isabelle de Lasteyrie du Saillant.

À noter également, comme l’an dernier, deux concerts en amont de la programmation estivale, avec Voces8 et un chœur d’enfants qui témoigne du soin apporté à la jeunesse: mardi 23 mai à 20h30 à Uzerche avec 150 élèves et surtout mercredi 24 mai à 17h au Saillant avec 45 enfants des centres socioculturels de Brive (lire notre article Le bonheur de chanter pour le Festival de la Vézère).

Tous les infos, tarifs et billetterie sur le site festival-vezere.com, au 05.55.23.25.09 ou 10 boulevard du Salan à Brive.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire