L'actualité en continu du pays de Brive


Fablab fabrique des visières de protection pour les soignants

Sur le campus de l’IUT de Brive, le Fablab19 continue à fabriquer et distribuer gratuitement des visières de protection. “Nous en avons déjà fourni 500 en 3 semaines à différents services de santé alentour, personnels soignants ou d’aide à la personne. Et nous en avons encore plus de 300 en commande”, comptabilise Michel Prigent, enseignant chercheur à l’IUT GEII de Brive et président de l’association Fablab19*. Avec son collègue technicien Carlos Valente, ils sont deux à fabriquer ces protections en plus de leur travail à l’université.

FabLab, la contraction de Fabrication Laboratory, laboratoire de fabrication. Ce laboratoire local qui fonctionne comme une ressource communautaire, est installé dans le département IUT GEII (Génie électronique et informatique industrielle). “L’université nous prête les locaux. Il s’agit en fait d’une pièce équipée de différentes machines numériques qui permettent d’effectuer des prototypages rapides.” S’y côtoient imprimante 3D, usinage laser, caméra thermique, aérographe, station de soudage…

Pour y avoir accès, nul besoin d’être un chercheur chevronné et bardé de diplômes car le principe de la structure est d’être largement ouverte. Ici les adhérents sont aussi bien des enseignants et étudiants, des entreprises grandes ou petites, des associations ou de simples particuliers. “Il faut surtout être motivé, les compétences viennent ensuite”, se plait à répéter le président. “Les personnes arrivent avec leur projet et nous les conseillons pour qu’elles soient autonomes. A leur tour, elles pourront former les suivants. On crée une sorte de chaine, ça fonctionne comme un espace de rencontre et de création collaborative. Le Fablab a aussi permis de développer 5 ou 6 micro entreprises comme Marlène Wood qui fait de la gravure laser à Tulle.”

Il existe tout un réseau de Fablab à travers l’hexagone, “plusieurs centaines”. Lorsque le Covid-19 a fait son apparition, quelques structures ont naturellement planché sur la pénurie de protections. “Des collègues ont conçu différents plans, j’ai récupéré ceux de l’Electrolab de Nanterre dont les bénévoles réalisent eux aussi des protections pour les soignants et nous avons aménagés notre propre prototype. Le matériel est financé par l’IUT du Limousin.”

Depuis trois semaines, les bénévoles fabriquent ces visières par découpe laser, ce qui permet un rendement bien meilleur. “La matière première nous est fournie par une entreprise d’Artix qui nous a accordée une belle réduction pour soutenir elle aussi cette action. Pour la visière elle-même, nous utilisons de la couverture de reliure. Faire une visière prend 2 à 3 minutes, en une demi-journée, nous en sortons une centaine.” A l’occasion, les deux protagonistes trouvent du renfort pour l’assemblage auprès de leurs collègues.

Le Fablab briviste a déjà 500 visières à son actif. “Bien sûr, nous en avons fabriqué fabriqué pour l’IUT du Limousin et l’Université, mais à part ça tout est destiné au personnel soignant. Nous en avons fourni 110 à l’hôpital de Brive. Nous en avons aussi livré pour des Ehpad.” Dans un large rayon d’action: Meyssac, Allassac, Pierre Buffière, Saint-Germain-les-Belles, Isle… “Nous avons équipé des cabinets privés, la Maison médicale de Cressensac… J’ai des demandes de partout. L’hôpital de Tulle en veut 250, l’Ehpad de Cornil en veut aussi… Et toute cette fabrication se fait en dehors de notre ravail puisque l’enseignement continue continue d’être assuré à distance. C’est du bénévolat complet.” Les soignants leur en sont d’autant plus reconnaissants.

Pour vos demandes, vous pouvez envoyer un mail à fablab19@unilim.fr. Le Fablab19 tentera de vous donner satisfaction avec les moyens dont il dispose.

*Fablab19 est une association initiée il y a 5 ans par l’IUT du Limousin, l’université de Limoges, la CCI de la Corrèze, le Pole de compétitivité Alpha RLH (Route des lasers et des hyperfréquences, anciennement Elopsys) et l’agence EDF Vallée de la Dordogne.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

2 commentaires

  •    Répondre

    Bonjour
    En tant que particulier s’occupant de parents âgés es ce que je peux vous en commander et quel est le tarif
    Je vous remercie
    Cordialement

    •    Répondre

      Bonjour Marcilloux , vous avez dû sauter les avant dernières lignes du reportage qui mentionnent comment en commander :
      ” Pour vos demandes, vous pouvez envoyer un mail à fablab19@unilim.fr . Le Fablab19 tentera de vous donner satisfaction avec les moyens dont il dispose.”
      Cordialement

Laisser un commentaire