L'actualité en continu du pays de Brive


Du monde à Brive pour saluer le Carnaval de Malemort

carnaval1 pano

Des chars, des confettis, des bandas, des enfants déguisés, du soleil, la visite du Carnaval de Malemort à sa voisine briviste n’aura connu aucune fausse note aujourd’hui !

carnaval5Tous les ans à la même période, des milliers de confettis volent dans le ciel briviste à l’occasion de la visite du Carnaval de Malemort. Et cette année, les enfants, motivés par la musique comme par le soleil et une température plutôt douce, ont su faire honneur aux 11 chars en les arrosant comme jamais de ces petits ronds de papier coloré.

L’après-midi a débuté, comme à l’accoutumée, par l’arrivée des chars fleuris via l’avenue de Paris. Autour de la collégiale, la foule était considérable. Les spectateurs, déguisés ou non, affichaient un large sourire en découvrant les chars conçus par des bénévoles motivés qui ont fabriqué les structures métalliques avant de les recouvrir de 100.000 fleurs en papier crépon.

carnaval2De longs mois de travail ont permis de créer des personnages superbes, tractés au milieu d’une foule enthousiaste.

Les Brivistes ont ainsi pu admirer, dans l’ordre : le blason de la commune de Malemort, le maire et la mairesse – de vrais humains eux ! – de la commune libre, monsieur Carnaval aux couleurs de la France et du rugby, les Lapins crétins, Planes et Mario, les Minions, Popeye et Olive dans un bateau avec Brutus à la barre, deux célèbres cacahuètes chocolatées, rondes et colorées, l’ours Paddington, un Banshee du film Avatar, et enfin la Reine des neiges précédée d’une vraie Reine, celle du Carnaval et de ses dauphines.

carnaval10Alors qu’au cours du défilé, on a déploré l’envol intempestif d’au moins deux Reines des neiges gonflées à l’hélium et la chute de quelques confiseries, du côté chocolat bien entendu, l’ambiance est pourtant restée excellente, et ceci tout au long du trajet : « Il y avait beaucoup de monde, et les gens étaient mieux répartis sur le parcours », a constaté Sandrine, qui vendait des confettis avec sa fille Audrey. « Comme tous les ans, les ventes ont été bonnes ».

carnaval3Même constat pour Catherine, dans un camion de vente : « Cette année comme les précédentes, on devrait vendre plus d’une tonne de confettis sur les deux jours de fête, à Brive et à Malemort. Les gens hésitent moins à dépenser quand il s’agit d’un événement festif et gratuit ».

Le maire et la mairesse de la commune libre de Malemort ont, comme tous les ans, été reçus par le maire de Brive Frédéric Soulier dans la salle d’honneur de la mairie, le temps de quelques discours et de la traditionnelle dégustation de crêpes et de vin blanc. Il était 16h.

carnaval6« La mairesse Stéphanie et moi remercions ceux qui ont permis, grâce à un travail de plusieurs mois, que le Carnaval puisse se dérouler », a lancé le maire de la commune libre de Malemort.

Juste avant que Frédéric Soulier ne salue à son tour les bénévoles, « sans lesquels vivre ce jour de convivialité et de fête autour de la famille ne seraient pas possible », Frédérique Meunier, maire de Malemort, avait choisi de citer Goethe : « Le carnaval n’est pas une fête que l’on donne au peuple, mais que le peuple se donne à lui-même ».

Monsieur Carnaval, la Reine du défilé et ses dauphines, et leurs amis de fleurs habillés ont ensuite pris le chemin du retour vers Malemort. Tous paraderont à nouveau dimanche, à Malemort cette fois-ci. Souhaitons leur un soleil aussi rayonnant qu’aujourd’hui dans les rues de Brive !

carnaval4

carnaval7

carnaval8

carnaval9

carnaval11

carnaval12

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire