L'actualité en continu du pays de Brive


Directo gourmet en appelle au don pour lancer son drive à l’ouest

Directo Gourmet est un nouveau concept de drive en libre-service. Il mise sur des produits régionaux, dont des plats fraîchement cuisinés, et fonctionne avec des casiers automatiques. Dans le cadre de leur projet tutoré, six étudiants de l’IUT GEA l’ont récemment présenté en axant sur la campagne de financement participatif  qu’ils ont lancée. Elle vise à récolter 5.000 euros d’ici la mi-mars et permettre l’émergence d’un entrepôt pilote à l’ouest de la ville.

Sarah, Pauline, Chloé, Jérôme, Cécile et Emmanuelle sont en licence professionnelle management des organisations, spécialités PME et développement d’affaires. Ils ont choisi d’axer leur projet tutoré, obligatoire pour valider leur année,   sur Directo gourmet: un drive de produits locaux, accessible via un point de retrait en libre-service. Il a été lancé par Jean-Yves Lelièvre. Lui a la connaissance de l’agroalimentaire sur le territoire, son associé Alexandre de Sousa, dirigeant de l’entreprise de services internet Izzi, a en charge le site et la communication.

Il y a quelques années, Jean-Yves Lelièvre s’était déjà lancé dans la création d’un site de vente en ligne de produits régionaux sur Toulouse. Resté en sommeil faute d’avoir trouvé une solution logistique adaptée, il renaît en Corrèze avec cette fois une solution toute trouvée pour le mettre en place: un module transportable de 15 à 20m2 qui serait implanté en zone ouest. A l’intérieur, des chambres froides pour le frais, des rayonnages pour le sec. Un investissement estimé à 50.000 euros.

Lancée par les étudiants sur Ulule, la campagne de financement participatif vise à réunir d’ici le 15 mars 5.000 euros, utiles à la création d’un entrepôt pilote.

“Cet appel aux dons est surtout une manière de tester notre concept et nos produits”, précise Jean-Yves Lelièvre. En donnant de 25 à 100 euros, les premiers clients pourront recevoir, entre autres contreparties, les différents produits proposés par Directo gourmet: des produits frais (viandes, charcuterie, fromages…), fruits et légumes, produits secs (conserves, épicerie, biscuiterie, boissons), mais aussi, et c’est assez nouveau: “des plats cuisinés ultra frais” présentés comme une alternative au fast-food et autres kiosques à pizzas. Le fondateur imagine une formule plat (viande et légumes) et dessert (une panacotta par exemple) à 10 euros, dont 2 euros pour la consigne des deux bocaux en verre micro-ondables. “Entre 20 et 30 fournisseurs” seraient déjà intéressés.

L’autre atout du concept Directo gourmet, c’est son point de retrait équipé de casiers automatiques. Le drive propose une collecte rapide des produits commandés et payés en ligne 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Par exemple, une commande passée avant 10h sur le site permettra aux personnes travaillant sur la zone ouest de collecter leurs produits pour midi. Pour ce faire, il faut se rendre sur le point de retrait et ouvrir son casier en composant le code envoyé par SMS une fois le paiement en ligne effectué.

Des relations directes entre fournisseurs et acheteurs, de nouveaux débouchés pour les fournisseurs et un plus grand choix pour les acheteurs, c’est ce que propose Directo Gourmet qui se présente comme une nouvelle forme de commerce équitable et envisage de s’étendre en ouvrant 10 points de retrait en 3 ans. Mais avant cela, il faudra franchir la première étape et réunir les 5.000 euros d’ici le 15 mars pour l’implantation du point de retrait pilote prévu à l’ouest en juin.

Pour avoir plus d’infos sur le sujet ou faire un don, rendez-vous sur Ulule.

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire