L'actualité en continu du pays de Brive


Diam’s, la rappeuse au grand cœur, a enflammé Brive plage

Des coups de feu retentissent. Diam’s s’écroule sur scène. Quelques secondes à terre, sur le dos, main sur le cœur. Et la rappeuse ressuscite. Ovations du public. La métaphore vaut ce qu’elle vaut mais veut bien dire ce qu’elle veut dire. Diam’s a été abattue il y a quelques années. Par les critiques essentiellement. Et s’est relevée pour (re)devenir quelqu’un. “I am, I am, I am somebody” répète-t-elle dans une chanson de rage et d’émotion où elle porte sur son parcours un regard lucide et plein de courage. On pense ce qu’on veut de la musique de Diam’s. Mais on ne peut pas lui enlever le mérite des tripes et de la sincérité.

Diam's3Diam’s sur scène est une vraie furie. Au sens le meilleur du terme. Une boulette d’énergie qui contamine sans difficulté un public subjugué. Le spectacle est d’une redoutable efficacité. Il ressemble à l’artiste. Une jeune femme révoltée et qui respire la sympathie. Ses sourires sur scène sont ceux d’un être qui n’oublie pas les souffrances passées et qui a décidé d’attraper le bonheur lorsque celui-ci vient à s’égarer à portée de mains. Diam’s est en vie. Plus que n’importe quel autre artiste.

Son SOS (titre de son dernier album) a été entendu par un large public. Hier, à Brive plage, malgré la rude concurrence de nos voisins d’Ecaussystème et son exceptionnelle affiche (Dutronc, Tété, Caravan Palace), la rappeuse du “9-1” a réuni quelque 1.800 spectateurs!

Diam's2Parmi ceux-ci, des fans, des vrais. Des filles essentiellement. Elles suivent la tournée de Diam’s et n’ont pas hésité à arriver à Brive la veille du concert en provenance de Paris, Bordeaux ou Montpellier. Elles ont craqué pour la Diam’s qui leur ressemble, fragile et en colère.

Un peu plus loin de la scène, un autre public, plus familial. Eux préfèrent sans doute la Diam’s souriante et drôle. Les plus petits attendent le plus récent succès de celle qui, pour l’état civil, se prénomme Mélanie. Ils ont dû attendre la toute fin du concert pour danser sur Peter Pan.

Diam's4La force de Diam’s est sa capacité à réunir des publics finalement très différents. Sa générosité, sur scène comme dans la vie, y est sans doute pour beaucoup. Une envie d’aimer l’autre qui a poussé la demoiselle au grand cœur à s’investir dans l’humanitaire. “J’ai décidé de verser tout l’argent que je gagne avec mon dernier album à une fondation que j’ai créée et qui s’appelle Big up project.” Et Diam’s d’appeler les spectateurs à aller sur le site internet de la fondation.

Après le rap à double tranchant – un côté lisse, un côté coupant – de Diam’s, la plage vivra samedi prochain un dernier “grand” concert, pour la clôture, avec Florent Pagny. Billets en vente à l’Office de tourisme.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

2 commentaires

  •    Répondre

    que dire de ce concert franchement trop genial une energie a couper le soufle des sourir et des coeur qui s’envole vert une femme pleinne de joire de vivre tout le monde a vecu ce concert a fond tres beau souvenir un mega big up a melanie j’adore

  •    Répondre

    que dire de ce concert franchement trop genial une energie a couper le soufle des sourir et des coeur qui s’envole vert une femme pleinne de joire de vivre tout le monde a vecu ce concert a fond tres beau souvenir un mega big up a melanie j’adore

Laisser un commentaire