L'actualité en continu du pays de Brive


Des cimetières sans pesticides

La Ville a arrêté depuis plusieurs années l’usage des produits pesticides sur l’ensemble de la commune. Y compris dans les trois cimetières municipaux.

Il faut savoir qu’un arrêté du 15 janvier 2021 étend l’application du zéro phyto aux cimetières et à la plupart des terrains de sport. Cette obligation doit prendre effet en juillet 2022. Certaines communes, comme Brive, n’utilisent déjà plus du tout de pesticides depuis de nombreuses années. Des solutions alternatives ont ainsi été mises en place, s’appuyant sur un désherbage manuel ou thermique. « Ces méthodes d’entretien maîtrisé de la végétation préservent la santé des usagers ainsi que celle du personnel communal. Elles privilégient un entretien responsable, mieux adapté à l’environnement, peuvent favoriser la biodiversité et même embellir les cimetières en redonnant sa place au végétal », explique Carine Voisin, conseillère municipale déléguée en charge notamment des cimetières.

Avec ces nouvelles pratiques qui s’appuient sur un désherbage sélectif, l’aspect paysager des cimetières s’en trouve modifié. Alors que les allées principales sont maintenues goudronnées afin de supporter le passage fréquent des véhicules, d’autres s’enherbent naturellement, la végétation y poussant de manière plus spontanée. Cela ne signifie pas que l’entretien de ces lieux de mémoire et de recueillement chers à la population, est délaissé, mais qu’il s’inscrit dans un changement de pratiques moins invasives pour l’environnement. « Rendre un cimetière zéro-phyto engendre inévitablement un changement esthétique, plus naturel, mais c’est pour le bien-être de tous. Il faut aussi laisser le temps faire son œuvre car l’action manuelle d’un entretien maitrisé est moins immédiate que celle des herbicides chimiques. »

En septembre dernier, les deux carrés militaires à Thiers ont ainsi été végétalisés : un tapis de variétés de sedum pré cultivé en entreprise spécialisée, a été implanté à la place des gravillons blancs. Toujours à Thiers, des tests de végétalisation rapide sont également menés dans certaines allées. Ils emploient la méthode de l’hydromulching. « Après avoir gratté le bitume, cette technique consiste à projeter un mélange de léger substrat, de fibre de gazon, de fixateur et d’eau, qui permet d’accélérer l’enherbement. C’est très efficace et naturel. La structure de l’allée reste uniforme et stable. Lorsqu’on marche dessus, il n’y a pas l’effet d’enfoncement comme avec du gazon. De plus, il s’agit d’un mélange peu poussant avec un entretien maitrisé », précise Claude Lefevre qui supervise l’opération. Une conception de l’éco-cimetière, plus respectueuse de l’environnement.

Petit rappel: chaque famille doit entretenir individuellement ses sépultures, y compris désherbage, bien évidemment sans utiliser de produits nocifs.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire

treize − treize =