L'actualité en continu du pays de Brive


Des avances Leader pour le développement des TPE

Les entreprises n’auront plus à patienter 24 mois le versement européen Leader et pourront obtenir une avance de financement bancaire. Le fruit d’un partenariat entre l’Agglo, la CCI, la Chambre des métiers et 5 banques de la place. Une première.

Leader est un dispositif qui permet de mobiliser des fonds européens pour soutenir le développement des TPE (Très petites entreprises). “Nous sommes sur des projets allant de 5.000 à 20.000 euros“, cadre Frédéric Soulier, président de l’Agglo de Brive qui porte le dispositif pour le territoire Ouest corrézien regroupant l’Agglo de Brive et la Communauté de communes du Pays de Lubersac Pompadour.

Ce dispositif de soutien s’articule sur une aide de l’Agglo à hauteur de 16% du projet, “accordée rapidement dans les 10 semaines”, et une aide européenne à hauteur de 64% dont le versement intervient dans un délai… de 24 mois. “C’est un frein pour les entreprises qui souhaitent moderniser leur outil de travail ou développer leur activité, mais qui ne disposent pas d’une trésorerie suffisante pour autofinancer l’investissement”, insiste Frédéric Soulier.

Alors l’Agglo a fait en sorte de “faire sauter ce frein” afin de ne pas pénaliser son tissu économique qui repose justement sur “ces TPE vecteurs d’emploi et capables d’absorber les crises”. En lien avec la Banque de France, elle a initié “une solution inédite” basée sur un partenariat entre les acteurs institutionnels et le monde bancaire. C’est l’une des 5 banques signataires (Banque populaire, BNP, Caisse d’Épargne, Crédit agricole, Société générale) qui va octroyer à l’entreprise un financement préférentiel sur 24 mois dans l’attente du versement de l’aide européenne.

Un dispositif innovant et malin“, s’est satisfait Frédéric Soulier. La présidente de la CCI Françoise Cayre et le vice-président de la Chambre des métiers et de l’artisanat, Jean-Claude Fredon, se sont déclarés tout aussi ravis de voir “gommer le décalage entre le temps de l’entreprise et le temps administratif”.

Cette disposition devrait en tout cas inciter les TPE à avoir plus facilement recours aux crédits européens. Sur les 2,2 millions d’euros de l’enveloppe impartis jusqu’en 2020, 1,6 million d’euro est aujourd’hui engagé.

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire