L'actualité en continu du pays de Brive


Coup de jeune sur la Foire du livre

La 29e Foire du livre a fermé ses portesUn bilan positif a été tiré de cette 29e Foire du livre par les organisateurs. En retrait par rapport à l’année 2009 jugée exceptionnelle, cette édition est néanmoins largement supérieure à celle de 2008. Les regards sont déjà tournés vers 2011 qui verra le 30e anniversaire de cette manifestation placé sous le signe de la francophonie.

“C’est une belle Foire du livre. Nous avions porté nos efforts cette année en direction de la jeunesse avec un nouvel espace dans lequel beaucoup d’enfants et de parents se sont retrouvés. Nous avions  misé sur le futur lectorat  en invitant 26 auteurs qui ont pu ainsi rencontrer quelques 3.700 élèves. Le choix de limiter à 400 le nombre d’auteurs, sur plus de 1.000 demandes, a permis également d’avoir une circulation plus large et une file d’attente avec un délai supportable. Des auteurs comme Alain Mabanckou et Jean-Christophe Rufin ont été en rupture de stock“.

Patricia Bordas, premier adjoint, Françoise Gautry, adjointe chargée de la culture, Jacques Veyssière président du GIE des libraires et Philippe Nauche, député maire, ont tiré le bilan de l'édition 2010.La tonalité  du premier bilan tiré il y a peu par Philippe Nauche était plus que positive, et Jacques Veyssière, président du GIE des libraires est venu compléter le tableau. “L’année 2009 avait été extraordinaire, cette édition 2010 sera supérieure de 3 à 4 points à celle de 2008 qui s’était déroulée sous la présidence de Frédéric Beigbeder. Avec moins d’auteurs et un contexte économique difficile, notre chiffre d’affaires dépassera les 550.000 euros. C’est une belle réussite compte tenu de ces éléments. Nous aurions signé des deux mains un tel résultat avant la Foire. Le fait d’avoir inversé les pôles BD et vie pratique a permis également une meilleure circulation”. 

Au palmarès des meilleures ventes Christian Signol est toujours largement en tête  devant des “poids lourds” médiatiques comme Michel Drucker ou Antoine de Caunes. Des secteurs comme la BD se sont maintenus tandis que d’autres comme la jeunesse, ont explosé. 

Les regards sont désormais tournés vers la 30e édition sur laquelle le député maire a livré quelques éléments. “Il y aura une rétrospective, dont la forme reste encore à définir. Le théâtre et l’esplanade seront achevés ce qui nous permettra d’accueillir des événements, et la thématique retenue sera celle de la francophonie”.

Michel DUBREUIL

Michel DUBREUIL

Laisser un commentaire