L'actualité en continu du pays de Brive


Conseils de quartier: échanges sur la consultation

intro consultation conseil quartier

Les conseils de quartier étaient réunis hier soir en assemblée plénière avec Frédéric Soulier. Le maire leur a présenté, en avant-première, les modalités et la finalité de la consultation engagée auprès des Brivistes autour de la question de l’utilisation du budget de la Ville. Vu le contexte, “il faut prioriser les priorités” a rappelé Frédéric Soulier, et demander ce qu’en pensent les habitants, “cela s’appelle la démocratie”.

salleL’amphi du campus universitaire était bondé hier soir pour cette plénière des conseils de quartier. Les conseillers élus sont au nombre de 192 et la quasi totalité était présente. Une implication dont le maire s’est réjoui, preuve pour lui d’une véritable volonté de participer à la vie de la cité. Le thème de la réunion était important: la consultation, à laquelle sont conviés tous les Brivistes à travers notamment le dernier Brive Mag et le questionnaire qui l’accompagne, ou sur internet: consultation.brive.fr.

monsieur le maire

 

Lors de la réunion, et de celles que les conseillers vont avoir dans leur quartier, le but était de partager ce document, d’en débattre, de le relayer, car pour Frédéric Soulier, “personne ne doit être écarté du débat sur la maîtrise de l’argent public”. Selon lui, la conjoncture économique, liée au désengagement de l’État, provoque une véritable mutation” et doit nous amener à la question centrale: “quelle fiscalité pour quels services à la population?”

les conseillers lisent brivemagTrès pédagogue, le maire a fait un état des lieux de la situation de la Ville qui voit sa dotation baisser de 6 millions d’euros jusqu’en 2017, obligeant la mairie à trouver cet argent quelque part “mais sans augmenter les impôts locaux” a une nouvelle fois affirmé Frédéric Soulier. Seule solution: dépenser moins et trouver les moyens de faire des économies sur le budget de fonctionnement de la ville. Un chiffre par exemple: sur 100 euros dépensés par la Ville, 4,47 euros sont payés par l’usager, le reste est financé par l’impôt.

gros plan brivemagC’est pour tenter de rééquilibrer les choses que la municipalité souhaite demander l’avis des habitants. “Demander aux Brivistes quelles sont leurs priorités, cela s’appelle la démocratie” a-t-il insisté, en précisant que “rien ne sera laissé de côté, c’est l’intérêt de cette consultation”. De nombreuses questions sont intervenues, notamment sur les modalités de la consultation et sur sa finalité. Plusieurs conseillers de quartier se demandaient en effet ce qui se passera si le résultat du questionnaire ne va pas dans un sens “acceptable” comme l’arrêt des aides au sport de haut niveau par exemple. Le maire a été clair, “c’est le conseil municipal qui tranchera” car, entre les retours de la consultation et la décision, “il y aura sûrement convergence, mais aussi de possibles divergences”. Cela fait partie du débat démocratique.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire