L'actualité en continu du pays de Brive


Conseil municipal: la majorité inquiète pour l’école et l’emploi

La rentrée 2011 et la situation économique sur le bassin de Brive ont été les deux principaux thèmes abordés par le maire Philippe Nauche en début du conseil municipal, jeudi soir. L’occasion de formuler deux vœux pour alerter sur la fermeture de classes et “la diminution de la qualité de l’enseignement” d’un côté, et sur “la détérioration du paysage économique de la France où Brive n’est pas épargné” de l’autre.

A l’occasion du conseil municipal, hier soir, le maire a fait part aux élus de l’inquiétude de sa majorité sur la question de l’éducation et de l’emploi : “A Brive, la rentrée s’est accompagnée de 5 fermetures de classes: Saint-Germain, Lucie Aubrac, Cité des Roses, Bouquet et Marie Curie. Et pour la première fois, une ZEP est concernée”, a déploré Philippe Nauche en dressant ce bilan: “Durant ces deux dernières années, la Ville a perdu 40 élèves et s’est vue supprimée 8 classes. Du jamais vu! ” Alors même que la ville continue ses efforts en matière de travaux – 550.000 euros ont été investis dans les écoles publiques ces trois dernières années – et constate  l’accroissement du nombre de ses étudiants qui passe de 1.740 à 1.840, principalement répartis entre le STAPS et le centre juridique. Le maire et son équipe redoutent  “la diminution de la qualité de l’enseignement” et ont formulé un voeu (qui n’a pas été voté par l’opposition) confirmant son “opposition à la fermeture de ces classes”. Ils demandent “au gouvernement l’arrêt des réformes menées” et se  prononcent pour “une politique investissant dans le système éducatif au service de la formation de l’ensemble des jeunes”.

……………………………

Situation économique du bassin de Brive

a novoAutre sujet d’inquiétude, la situation économique du bassin de Brive. “Conséquence de la crise économique mais aussi de l’absence d’une véritable politique industrielle du gouvernement, le bassin de Brive n’échappe pas aux difficultés”. Jacob Delafon, Deshors, Total, Mecanat et surtout Anovo : “un site très clairement en difficulté pour lequel les repreneurs potentiels ont jusqu’au 3 octobre prochain pour faire une offre”, a rappelé le maire. “Malgré les efforts que nous essayons de faire”, commente-t-il en rappelant que la majorité est à l’origine de plus de 300 emplois au cours des trois dernières années, “on assiste à une dégradation en terme non pas de quantité, qui reste stable, mais de qualité: des emplois pérennes ont disparu pour laisser la place à des postes précaires et peu qualifiés“.

Dans ce contexte, le conseil municipal énonce le vœu, sur lequel l’opposition ne s’est pas non plus exprimée, de “ne pas casser la demande intérieure par une politique de rigueur et de mettre en œuvre une politique industrielle reposant sur l’investissement public et des banques assumant leur rôle”.

“L’emploi est une de nos préoccupations majeures et nous nous sommes mobilisés dans l’action notamment par le biais du projet de Centre de valorisation des agro-ressources qui est un outil de tranfert de technologie recherche et développement qui associe l’université de Limoges, ses laboratoires et les entreprises (cosmétique, agro-alimentaire et bois).” Elle vise à répondre aux besoins des entreprises à partir de l’intégration de substances végétales dans leur produit. L’activité a débuté à Limoges et pourrait s’implanter à Brive d’ici la fin 2012 soit sur le site de Novapôle à la zone de la Nau, soit à proximité du campus. “Vrai sujet d’avenir, cette démarche pourrait aboutir à la création à Brive d’une licence professionnelle liée à la valorisation des agro-ressources.”

……………………………

Feux sonores

Dans le cadre du plan accessibilité, la Ville a équipé 4 carrefours de feux de circulation à signaux sonores piétons:

  • Massénat – Jules Ferry,
  • au niveau du commissariat,
  • avenue de Paris – place du 14 juillet,
  • Cariven.

Et le prochain à être équipé sera le boulevard Anatole France.

……………………………

Délégations d’élus

A mi-mandat, des adjoints ont exprimé le souhait de pouvoir changer de délégation. C’est le cas de:

  • Camille Lemeunier qui passe d’adjoint à l’information et à la communication à adjoint à l’enfance-jeunesse, politique familiale qu’occupait Shamira Kasri. Elle conserve sa délégation d’adjoint au quartier Est.
  • Shamira Kasri devient adjoint aux affaires sociales (action sociale et médiation, personnes âgées et handicapées et cuisine centrale) et aux relations Ville-CCAS, en remplacement de Michel Da Cunha.
  • Michel Da Cunha, adjoint de quartier Ouest, conserve sa délégation hygiène et santé.
  • Chantal Féral-Mons, adjoint aux affaires commerciales et agricoles, succède à Camille Lemeunier à la communication, l’information et les relations internationales. Elle conserve sa délégation d’adjoint du quartier Sud.
  • Martine Delbos devient adjoint aux affaires commerciales, artisanales et agricoles.

Par ailleurs, les conseillers délégués avec missions transversales sont rattachés à la première adjointe Patricia Bordas.

…………………………..

Démission et remplacement

Martine Museux du groupe des élus de l’opposition “Ensemble pour Brive avec Bernard Murat” a présenté sa démission. Elle est remplacée par Philippe Delarue.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire