L'actualité en continu du pays de Brive


Conseil municipal: coordination police municipale/police nationale. Approbation de la convention

Le maire de Brive présentait à la presse le point essentiel du conseil municipal du 14 novembre: la sécurité et les effort entrepris pour la maintenir et améliorer. soit l’approbation d’une convention entre la police municipale et la police nationale.

La municipalité s’y était engagée. C’était inscrit dans le marbre et faisait partie des promesses de campagne:  augmenter les effectifs de la police municipale, installer un système de vidéo-protection pour réduire la délinquance, resserrer les liens entre police municipale et habitants, augmenter la réactivité de cette police, lui permettre d’agir de jour comme de nuit et enfin, lutter contre toutes les formes  d’incivilités. Riche de 35 agents, la police municipale intervient de jour comme de nuit du lundi au samedi. les enregistrements vidéo ont lieu 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Dotée de nouveaux locaux, armés de pistolets automatiques et assistés désormais de 4 chiens, les agents de la ville apportent une présence en temps réel, se déplacent, sécurisent les abords des écoles, et veillent à la sécurité de chacun.

“La police municipale est le maillon indispensable de la chaine de la sureté et de la sécurité”, déclare Frédéric Soulier. “Il convient de mettre l’accent sur l’unicité de cette police. La police municipale est une police à part entière dotée des moyens matériels et humains qui lui permettent d’obtenir des résultats significatifs. Je crois en une complémentarité police municipale, police nationale et gendarmerie. Les actions entreprises aujourd’hui sur le périmètre urbain vont ainsi pouvoir se déplacer sur les zones rurales. Coté vidéo surveillance les images enregistrées par les  29 caméras sont visionnées et analysées par de vrais enquêteurs. Le dispositif a permis de faire diminuer d’une façon conséquente les faits délictueux. En 2018, 43% d’entre eux étaient élucidés contre 34,47% en 2016. La vidéo protection a permis 243 relectures, dont 109 par la police nationale et 7 par le gendarmerie. 89 extractions ont ainsi permis de donner des éléments à des actes aujourd’hui traités par le procureur. Entre autre mission la police municipale peut procéder à un rappel à l’ordre qui évite de passer à l’étape de la judiciarisation de la procédure souvent utilisée chez les jeunes et surtout chez les mineurs ou : la transaction qui pourrait se résumer par la formule: casseur/payeur. En 2017 la police municipale a procédé à 26 rappels à l’ordre et à 58 transactions et en 2018 à 43 rappels à l’ordre et à 75 transactions. Les projets à venir vont consister à agrandir certains périmètres existants et créer de nouveaux périmètres et site vidéo-protégés, de renforcer le dispositif actuel avec 6 à 8 caméras supplémentaires par an dont des caméra Lapi.”

La convention de coordination à l’ordre du jour du conseil municipal va viser à préciser la nature et les lieux des interventions des agents de la police municipale, à déterminer les modalités selon lesquelles ces interventions sont coordonnées avec celles de la police nationale. Par rapport à la précédente convention signée avec l’État le 17 février 2015, la convention proposée comporte une modification principale. elle concerne les procédures de gestion de mise en fourrière des véhicules. Elle fait suite à une instruction du ministère de l’intérieur.

Frédérique Brengues, Photos : Diarmid COURREGES

Frédérique Brengues, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire