L'actualité en continu du pays de Brive


Christophe Maé et Tété font aussi leur festival à Brive !

La programmation de Brive Festival, ex Brive Plage, a dévoilé ses derniers artistes mystère tout à l’heure au 400, à Saint-Viance. La machine à tubes Christophe Maé et Tété, petit chouchou des organisateurs et d’un public de plus en plus nombreux, rejoignent Olivia Ruiz, BB Brunes, IAM… Et pas seulement! Toutes les infos sur le site du festival qui se déroulera du 19 juillet au 3 août sur la Guierle.

Nouvelle édition, nouvelle appellation. Sur le papier, Brive Plage cède la place à Brive Festival. Pas sûr que les plagistes prennent le pli ! Qu’il se rassurent d’ailleurs, si la plage disparaît de l’intitulé, “les 800 tonnes de sable ne disparaîtront jamais eux”, plaisante Stéphane Canarias, directeur de l’office de tourisme.

La 10e édition qui se déroulera du 19 juillet au 3 août va, une fois n’est pas coutume, décliner des styles de musique très éclectiques sur lesquels pourront se retrouver toutes les générations. Ça va commencer avec les musiques urbaines le vendredi 19 juillet, la scène française suivra le 20 juillet, puis du pop/folk le dimanche 21. Une 4e date des plus festives fera danser, à n’en pas douter, les plagistes, samedi 27 juillet avec une soirée années 80.

Vendredi 19 juillet, il reviendra à Bigflo et Oli d’ouvrir le bal des festivités, “deux petits jeunes Toulousains de 15 et 17 ans qui viennent d’être signés par le même label qu’IAM”, précise Stéphane Canarias. “C’est un coup de cœur.” Suivra la magnifique Tal qui devrait faire monter l’ambiance d’un cran et 1995, “C’est le groupe du moment”, avance le directeur. Clou de cette première soirée: IAM, les papas du rap français. Ils reviennent avec un nouvel album qui devrait sortir courant avril et dont deux titres produits par DJ Daz sont d’ores et déjà disponibles gratuitement sur un site internet créé pour l’occasion. “Jamais encore de soirée spécifique n’avait été consacrée aux musiques urbaines. C’est une première. Or c’est actuellement la musique qui marche le mieux”, a souligné le directeur de l’office de tourisme.

Autre soirée, autre ambiance, le lendemain avec d’abord la jeune artiste Giedré “petite poupée qui a un vrai côté Brassens. Vous écouterez”, prévient Stéphane Canarias. Suivie par des artistes qu’on ne présente plus, à savoir BB Brunes qui fait un carton plein avec sa dernière tournée et dont le dernier album, sorti en septembre dernier Long Courrier, plus pop électro, a été bien accueilli par la critique. “C’est moderne et tubesque”, affirmaient Les Inrocks. Cerise sur le gâteau de cette soirée consacrée à la scène française, la belle Olivia Ruiz qui revient avec un album largement autobiographique sur fond de rupture amoureuse. Un disque qu’elle a pour la première fois entièrement écrit.

Place à la pop/folk dimanche 21 juillet avec Saule dont le 3e album Géant, a été réalisé par Charlie Winston. Ce sera ensuite au tour de Tété, guitariste autodidacte, de monter sur scène. Ses 7 albums, dont le dernier Nu là-bas, donnent à entendre un timbre unique, des textes ciselés au lexique singulier rempli d’humour et de tendresse  qui font de chacun de ses albums une petite pépite. C’est aussi le gros coup de cœur des organisateurs. Enfin, l’artiste qui viendra clôturer ces trois premiers jours de festival est une vraie machine à tubes: Christophe Maé. “Il va entamer une grosse tournée à la rentrée”, indique Stéphane Canarias. “C’est en quelque sorte son tour de chauffe qu’il fera à Brive!”

Enfin, la dernière soirée payante du festival devrait faire danser et chanter à tue-tête tous les plagistes: musique des années 80 oblige ! Il y aura ce soir-là Jimmy Somerville, François Feldman et Emile et Images. “C’est la 3e fois que nous programmons ce type de soirée parce que c’est cela aussi Brive Festival, c’est la fête!”

Infos billetterie à l’accueil de l’office de tourisme, place du 14 juillet à Brive. Tel: 05.55.24.08.80. Toutes les infos et les tarifs sur le site du festival.

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire