L'actualité en continu du pays de Brive


“C’est l’heure des territoires comme le nôtre”, a déclaré le maire Frédéric Soulier

Image forte du doyen de cette séance d’installation du conseil municipal, deux mois et demi après son élection: Jean-Claude Deschamps, remettant à Frédéric Soulier l’écharpe de maire. Gestes mesurés des deux élus portant le masque de rigueur, se privant de l’accolade traditionnelle. Entre joie et retenue.

Les conseils municipaux élus au premier tour des élections, le 15 mars dernier, ont enfin été autorisés par décret à s’installer. Mais à situation exceptionnelle, conditions d’installation exceptionnelles. Et lieu inédit: la salle Chadourne qui se prête davantage aux concerts et thés dansants. Impossible en effet de se réunir autour de l’habituelle table “bateau” réalisée par les agents municipaux. La salle attitrée au premier étage de la mairie ne se prêtant pas aux règles sanitaires obligatoires pour éviter la propagation du virus, c’est donc dans ce lieu que s’est tenue cette séance d’installation pour les 43 élus désignés par les urnes.

Une configuration particulière : des tables alignées de part et d’autre, deux élus installés à chaque bout, gel hydroalcoolique à portée de main, masque pour la plupart sur le visage… La configuration des lieux laissant très peu de place au public, 15 personnes pas plus, la séance était retransmise en live sur la page Facebook de la Ville.

C’est le doyen d’âge, Jean-Claude Deschamps, qui a ouvert la séance et présidé à l’élection du maire. Frédéric Soulier a été désigné par les 35 voix de sa majorité.

“C’est l’heure des territoires comme le nôtre”, a déclaré le maire reconduit dans ses fonctions, après avoir rendu hommage aux soignants de l’hôpital de Brive dont il soutient la revendication pour obtenir la prime Covid et aux agents municipaux qui ont continué d’assurer la mission de service public. Le Covid aura pesé dans les discours des quatre groupes politiques représentés. S’inscrivant “en mode projets” mais “sans verser dans la croissance à tout prix”, le maire a rappelé l’enjeu des villes moyennes.

“Brive a le profil type des villes recherchées pour leur mode de vie”, a-t-il assuré, ambitionnant “une ville reconnaissante et bienveillante”. Frédéric Soulier a ainsi annoncé une nouvelle consultation de la population pour connaître les priorités de ses concitoyens pour leur ville. Paul Roche s’est inscrit dans “une position constructive mais vigilante”, Shamira Kasri dans “un demain temps de réflexion pour des idées et des ambitions nouvelles” et Chloé Herzhaltz dans celui des enjeux écologiques.

Une séance d’installation “minimale” réduite à l’élection du maire, de ses 11 adjoints avec comme premier adjoint Valérie Taurisson, 11 conseillers délégués et deux chargés de mission qui s’est achevée par la lecture de la charte de déontologie. Jamais séance n’aura été aussi courte: 1 heure 30.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire