L'actualité en continu du pays de Brive


Centre-ville: le nouveau plan de circulation sera expérimenté pendant un an

Un nouveau plan de circulation se met en place dans l'hyper centre

Attention, à partir de ce lundi 10 janvier, l’hyper-centre de Brive expérimente un nouveau plan de circulation. Les usagers vont notamment faire la connaissance avec un nouveau panneau, celui des zones de rencontres où les piétons sont prioritaires et la vitesse des véhicules limitée à 20km/h. Quatre rues changent de sens (bas de Majour, Barbecane, de Corrèze et Blaise Raynal) alors que la rue Maillard et le haut de la rue Majour deviennent piétonnes. “Il n’y a pas de grande révolution comme on l’entend dire et ce plan est le fruit d’une concertation avec les commerçants”, commente le premier adjoint au maire Patricia Bordas. De nouvelles habitudes à prendre. Un dépliant explicatif est disponible en mairie et chez les commerçants.

Plan de circulation

Les nouveaux panneaux de signalisation sont déjà installés mais encore masqués. Lundi, lorsqu’ils seront dévoilés, les agents de police et de la garde municipale seront également présents dans les rues “sensibles”, celles qui connaissent des changements, pour informer et aiguiller ceux qui se retrouveront un peu perdus en ces premiers jours d’application.

Le premier adjoint Patricia Bordas présentant le plan de circulation Ce nouveau plan de circulation va ainsi être testé pendant un an, période suffisante pour en tirer tous les enseignements. A noter que la piétonnisation prévue du côté sud de la collégiale, entre la rue de l’Hôtel de ville et la rue lieutenant-colonel Faro, ne sera effective qu’après la période des soldes d’hiver soit le 15 février, et ce à la demande des commerçants. Les véhicules débouchant de la rue Carnot devront alors passer devant la médiathèque pour s’engager rues Gambetta et docteur Massénat ou, comme actuellement, remonter par la rue de l’Hôtel de ville.

Hier soir, Patricia Bordas a rappelé les trois objectifs visés par ce plan:

  • éviter le transit par le centre-ville: “30% des véhicules qui passent par le centre-ville ne s’arrêtent pas et ne font que le traverser”,
  • faciliter et attirer vers le commerce en centre-ville (le dépliant rappelle l’existence des parcs de stationnement souterrains et en surface dont celui de la Guierle sous barrière qui entrera également en service ce lundi 10 janvier)
  • mieux partager l’espace.

c'est là“N’en déplaise aux détracteurs, nous avons travaillé dans la concertation avec les commerçants et ce plan n’est pas une vue de l’esprit, mais bien le fruit de ces discussions. Il ne s’agit pas d’ailleurs d’un grand chambardement car ces changements permettent de prendre en compte la réalité et la fermeture du bas de la rue Toulzac.”

Les inversions de sens de circulation permettent ainsi de créer de nouvelles pénétrantes par la rue Majour et la rue Blaise Raynal. De la rue Carnot, il sera également possible d’emprunter la rue Barbecane pour poursuivre par la rue de Corrèze et remonter ensuite, comme auparavant, par la rue Charles Teyssier. De ce fait aussi, la rue Maillard et le haut de la rue Majour deviennent piétonnes (elles seront ouvertes aux seules livraisons).

zone de rencontreLes Brivistes vont donc faire connaissance avec un panneau jusque là inexistant dans leur ville, celui des zones de rencontres: les piétons y sont prioritaires et la vitesse des véhicules limitée à 20km/h. “Si l’on regarde bien, c’est déjà ce qui se produisait dans les faits, les voitures ne pouvaient que circuler plus lentement, vue la dangerosité des lieux”, argumente le premier adjoint. Les voies concernées sont les rues Majour (seulement entre le boulevard Kœnig et la rue de Corrèze puisque l’autre partie devient piétonne), Barbecane, Elie Breuil, des Carmélites, de Corrèze, Charles Teyssier (entre la rue Toulzac et la place de l’Hôtel de ville), et Blaise Raynal.

Rue Blaise RaynalLa réflexion n’est pas close puisque des commerçants souhaitent aller plus loin et ont suggéré par exemple la piétonnisation du bas de la rue des Echevins et la mise en sens unique de la rue Gambetta. Le premier adjoint a donc annoncé qu’une concertation allait être engagée en y associant également les riverains.

“Ce plan de circulation va dans l’esprit de ce que nous avons déjà engagé avec les places 10 minutes: le centre ville est là pour favoriser les commerces et non permettre le transit”, souligne le premier adjoint. Un transit qui devra donc plutôt opter pour la première ceinture de boulevards. “La société qui gère le système Gertrude et la synchronisation des feux mène une étude dont les conclusions seront données en avril. De son côté, la société Libéo étudie également la possibilité d’un cadencement des bus sans pour autant créer un couloir bus sur cette ceinture.

les journalistes s'informentSi ce lundi 10 janvier marque la mise en place du nouveau plan de circulation, il est bien évident qu’il faudra quelques jours pour que les choses rentrent dans la normalité tant au niveau des changements de sens que des interdictions de circulation. Cette nécessaire période d’adaptation aura cependant une fin et Patricia Bordas de prévenir: “Le respect du code de la route s’applique à tout le monde. Il y a des panneaux. Les rues piétonnes restent ouvertes aux livraisons, mais pas aux promenades en voiture.”

**************

Sur ce sujet, vous pouvez consulter nos articles précédents:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire