L'actualité en continu du pays de Brive


Carte blanche pour le jubilé de l'Ensemble vocal

Ensemble vocal de Brive.DR

L’Ensemble vocal de Brive fête son demi-siècle avec une saison anniversaire. Deuxième volet ce vendredi 19 juin à 20h30 en l’église des Rosiers avec une carte blanche à son ancien chef de choeur Jean-Marie Fichter pour un concert du choeur de chambre féminin, accompagné par quatuor et Cristal-Bachet. Une émotion partagée.

Choeur de chambre féminin dirigé par Jean-Marie Fichter. DRC’est le chœur le plus ancien du bassin. Il s’est produit dans les sites remarquables du Limousin et des régions voisines, en ville comme à la campagne. Depuis 50 ans, avec une quinzaine de prestations par an, l’Ensemble vocal de Brive a ainsi réussi sa vocation d’un partage convivial de la musique chorale, dans un répertoire classique, profane comme religieux, avec quelques airs d’opéras. Une volonté de partage qui ne l’a jamais quitté. “L’Ensemble a été créé en 1965 par Henriette Cassaing et un groupe d’amis qui avaient envie de chanter. Ils se réunissaient d’abord chez elle puis au centre culturel”, rappelle la présidente Danielle Clément. Tout une époque.

L’EVB a traversé les générations, grossit, fait au passage des petits – un chœur de chambre féminin en 1988 et un choeur grégorien en 1991 – et compte aujourd’hui quelque 70 choristes, de 20 à 90 ans. « Nous restons un groupe d’amateurs, certains lisent la musique, d’autres pas. Ça demande beaucoup de répétitions, de travail, mais aussi de convivialité. » Avec le temps aussi, les plus jeunes finissent par partir poursuivre leurs études, les voix vieillissent, ce qui impose un nécessaire renouvellement. “Nous cherchons des altos et des ténors.”

Ce qui ne passe pas par contre, ou plus lentement, ce sont les chefs de chœur : Jean-Pierre Cuenot l’a d’abord dirigé pendant 19 ans, avant de passer la baguette à Jean-Marie Fichter qui l’a maniée pendant 25 ans, la moitié de l’existence de l’EVB, avant de la transmettre à son tour en 2009 à Christophe Loiseleur des Longchamps. C’est à lui que revient d’insuffler la flamme de cette saison anniversaire en 3 salves. Elle a débuté en juin et explosera en novembre.

L'EVB vous la direction de Christophe Loiseleur des Longchamps. DRÇa a commencé en début de mois par un clin d’œil aux origines, avec le célèbre Te Deum de Charpentier, l’une des premières œuvres données dans les années soixante, jouée à Treignac, Argentat et Brive. Deuxième salve, ce vendredi 19 juin, avec cette une carte blanche à Jean-Marie Fichter. Pour l’apothéose, l’EVB réunit toutes les chorales de Brive samedi 21 novembre à l’Espace des Trois Provinces. Pas moins de 300 choristes: la Camerata, Chante Brive, le Chœur anachronique de Tujac, le Chœur régional de la Vézère, Clin d’œil au chant de Noailles et bien sûr l’EVB au grand complet.

Chaque chorale invitée chantera son programme avant un final tonitruant les réunissant toutes autour de 3 solistes pour Carmen (Habanéra et l’air du Toréador), Gallia de Gounod, Gloria de Vivaldi et Hallelujah d’Haendel. La présidente, fervente choriste, en frémit déjà. “Le jour où je ne pourrais plus chanter, je serais très malheureuse.” Le registre est pour elle “une redécouverte friande” : “J’ai chanté trois fois le Requiem de Mozart et c’était toujours différent”. Une vraie passion selon l’EVB.

Infos sur http://www.ensemblevocalbrive.fr.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire