L'actualité en continu du pays de Brive


Cahors fait appel à Territoires

 

intro siganture cahors

Territoires, la société d’économie mixte d’aménagement et d’équipement de la Corrèze, a signé ce midi à Cahors une concession d’aménagement du secteur sauvegardé de la capitale lotoise. En clair, pour les 10 prochaines années, c’est Territoires qui est mandaté par la ville et l’Agglo de Cahors pour réhabiliter son centre ancien. Un chantier très important, de 8 millions d’euros, et une reconnaissance du savoir-faire de la SEM corrézienne.

C’est au Parc des expositions de Cahors, où se déroule actuellement le salon de l’habitat, que Jean-Marc Vayssouze-Faure, le maire de Cahors, et Philippe Clément, le président de Territoires, ont signé ce midi cette concession d’aménagement qui les lie pour les 10 prochaines années. C’est en effet la SEM qui  remporté l’appel d’offres lancé en juin dernier par la ville de Cahors pour réhabiliter son cœur historique, une emprise de 30 hectares dont les plus vieux bâtiments datent du moyen-âge.signature cahors 2

Pour Territoires, c’est la reconnaissance d’une expérience et d’un savoir-faire finalement peu existant en France: la réhabilitation des centres anciens. Dans ce domaine, Territoires a une expertise avec déjà à son actif des opérations à Brive et à Tulle, opérations qui sont toujours en cours. Cahors sera aussi un  vaste chantier. Le domaine d’intervention est grand et le nombre de bâtiments concernés important. Avec cette concession, la capitale lotoise veut faire revenir des habitants dans le cœur de ville, des habitants et des commerces.

Malgré une richesse patrimoniale et architecturale indéniable, les problématiques sociales et urbaines sont une réalité dans ce secteur de la ville, comme dans beaucoup d’autres d’ailleurs. Jean-Marc Vayssouze-Faure souhaite y remédier en inversant ce qui se fait depuis des années en France et en Europe, à savoir “reconstruire la ville sur la ville” et arrêter ces schémas de développement du péri-urbain au détriment des centres. Cahors et son agglo travaillent depuis un an sur une opération d’amélioration de l’habitat urbain. A ce volet va donc s’ajouter celui sur lequel Territoires va intervenir: reconfigurer ou recycler certains bâtis et certaines parcelles, réaliser des opérations de restauration immobilière et de lutte contre l’habitat insalubre.

documentsL’objectif est de maintenir les habitants en place et d’y faire venir de nouveaux, d’améliorer la qualité des logements afin d’en remettre à la vente ou à la location, de valoriser le patrimoine,  d’attirer de nouveaux commerces dans les rez-de-chaussée, le tout en faisant en sorte d’améliorer les qualités énergétiques des bâtiments. Un vaste champ d’action sur un vaste domaine puisqu’il représente 30 hectares, dont 3 secteurs prioritaires feront l’objet des premières opérations: Château du Roi-Blanqui, Bouscarrat et Chico-Mendès. Cela représente 140  logements pour une surface de plancher remise sur le marché estimée à environ 4000 m2.

La mission de Territoires concerne par ailleurs, outre l’habitat et les commerces, le cadre de vie avec un traitement accordé aux espaces verts et aux équipements mais aussi à la cohésion sociale et à la solidarité. Ainsi, le point de départ de la réflexion cadurcienne est de répartir les logements sur le marché à raison de 30% au public et 70% au privé. Cette opération est d’importance et Territoire a donc décidé d’y consacrer une équipe dédiée. Par la suite, il est même fort possible que la SEM Corrézienne ouvre une agence directement à Cahors.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

1 commentaire

Laisser un commentaire