L'actualité en continu du pays de Brive


Ça sent l’été au lac du Causse

Le lac du Causse

On installe les abris de toile, bientôt on va nettoyer le lac de ses herbes, aménager un bike-park, créer une aire de camping-car au dessus de la base nautique, installer une signalétique des activités… le Causse corrézien se prépare pour un été bien rempli avec en événement phare le passage du Tour de France qui va drainer les animations.

Hier après-midi, la conférence de presse présentant la saison avait déjà des airs d’été. Sous un réconfortant soleil, maires, représentants de clubs et journalistes étaient attablés sur la terrasse de la base nautique à l’ombre d’une toile tout juste dressée. Face à eux, s’égayaient voiles et avirons. “Il faut rendre le lac du Causse accessible et ludique“, a déclaré Patricia Bordas, présidente du syndicat qui regroupe 10 communes. Le lac, atout majeur du syndicat: un bijou serti dans un écrin de verdure qui permet de nombreuses activités nature.Ville de Brive et club des sports nautiques vont cette année encore proposer des stages. Le principal loisir reste évidemment la baignade. “Nous sommes très vigilants sur la qualité des eaux du lac et nous allons effectuer prochainement un faucardage pour éliminer les herbes aquatiques”, précise l’élue.

Les véhicules éléctriques font leur apparition autour du lacIl y aura bien sûr aussi du ski nautique, du VTT, de la randonnée pédestre, des stages de pêche de plus en plus courus et en nouveauté des balades en mobilboard (un engin électrique à 2 roues) et même en 4 roues électriques, ce qui rendra également accessible les beautés du lac aux personnes à mobilité réduite. “Ça commence à bouger sur le lac”, se réjouit l’élue qui s’appuie sur un indicateur assez révélateur: la fréquentation de l’office de tourisme Vézère Causse installé dans le Moulin de Lissac a vu sa fréquentation presque doubler entre 2010 et 2011.

Bien sûr, il y aura les fêtes votives et divers marchés de pays pour instiller la convivialité, mais le syndicat mixte d’aménagement du Causse corrézien compte sur le Tour de France qui s’offrira le 20 juillet un tour du lac et un relais étape près de la digue, pour faire découvrir les attraits du lac et attirer les touristes. C’est ce qui s’est déjà passé en 2009 avec les mondiaux juniors aviron; on attend d’ailleurs les championnats de France bateaux courts pour 2013. Reste que cet été, les images vont se focaliser sur le lac pour un passage prévu entre 16h et 17h. Le relais étape à Rotassac accueillera 200 invités et des animations. “Nous allons optimiser ce moment en proposant de nombreuses animations dans les bourgs de Lissac et Saint-Cernin de Larche”, explique Patricia Bordas.

Nous prévoyons une surprise spécialement pour l’hélicoptère de France télévisions. Il y aura quelque chose qui accrochera l’œil sur le lac”, annonce la présidente sans vouloir en dire plus. Quelque chose qui pourra rassembler toutes les activités proposées sur le site? Quelque chose qui impliquera tous les jeunes en stage sur le lac? “Nous devrons le valider avec les hautes autorités du Tour.”

La conférence de presse au bord du lac

Côté infrastructures, le Causse poursuit les travaux d’amélioration du site: près d’1,5 million d’euros y seront consacrés d’ici février 2014. Courant juin, 18 panneaux de signalétique vont être installés afin de mieux orienter les visiteurs vers les activités et équipements (coût de 22.000 euros). Une aire de camping-car de 20 emplacements va être aménagée sur le parking au dessus du poste de secours, si possible avant le passage du Tour (120.000 euros). Dès juillet, un bike-park proposera au dessus de la base nautique 6 tracés dont une zone de pump track (25.000 euros). Il sera accessible à tous et permettra aux clubs ASPTT et VTT Vézère Causse d’assurer initiation et perfectionnement. Le plus gros chantier concerne la mise aux normes 4 étoiles du camping La Prairie (1,3 million d’euros) qui s’étalera sur 2 ans sans que le site ne ferme. Il comprendra la construction d’un nouvel d’accueil avec snack-bar, terrasse panoramique et piscine, la réfection des sanitaires et tout un aménagement paysager.

Le Causse corrézien compte aussi sur une étude confiée à l’office de tourisme de Brive pour cibler les atouts et faiblesses du site, “afin que le comité puisse au besoin revoir la barre, valoriser les hébergements, proposer des packages d’activités…” Un “aiguillon” pour aller plus loin.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

1 commentaire

  •    Répondre

    Bravo pour tout ces “travaux” en cours ou à venir…un site exceptionnel à préserver.

    Attention néanmoins.
    Ce site ne doit pas servir de lieu de grande réunion ou barbecue sauvage (quoique aucun panneau ne l’interdit!) et musique à fond ne respecte pas la tranquillité du site…

Laisser un commentaire