L'actualité en continu du pays de Brive


Ça ne se piétine pas, ça se mange

Catherine Huber

Là où vous voyez simplement de l’herbe, Catherine Huber vous déniche du “grand plantain” avec lequel vous composerez une savoureuse salade, un pesto ou un pansement pour une ampoule. Merveilleuse nature qui nous offre juste à nos pieds cet incroyable réservoir de nourriture… à condition de savoir la reconnaître et la cuisiner.

Balade botanique avec Catherine HuberSi vous suivez Catherine Huber dans une de ses balades botaniques, vous ne pourrez plus vous promener comme avant, redoutant à chaque foulée de mettre les pieds dans le plat et de gâcher la nourriture… Regardez donc où vous marchez! Le soupçonniez-vous? Vous avez une assiette sous les basquettes. Il n’y a qu’à se baisser pour faire son marché et c’est ce que pratique régulièrement cette cuisinière professionnelle bio. “Je n’invente rien, c’est quelque chose qui s’est perdu. Je crée juste des recettes.”

Catherine HuberC’est un don de la nature. Partout, elle nous offre à manger et à toutes les saisons. On a un réservoir incroyable à portée de main”, insiste cette passionnée qui trouve pour ainsi dire un côté “exotique” à déterrer saveurs oubliées et savoirs endormis. “Les gens vont ramasser des fraises des bois, mais pour le reste ils ont perdu la connaissance donc la confiance.” Avec elle, “plus besoin d’aller au supermarché et ça revient moins cher. D’accord, ça prend du temps de remplir le panier, mais quelle récompense au final!”

A la rencontre des plantes sauvagesCette insolite façon de faire les courses découle de son approche de l’existant. Pendant trois ans, elle a vécu ainsi dans une maison isolée, sans électricité et sans chauffage, en accord avec la nature, les saisons. “Je suis végétarienne depuis longtemps et je me porte bien”, illustre-t-elle. “Il y a aussi des protéines dans les plantes qui remplacent très bien la viande.” Catherine Huber décline ainsi ses recettes selon une association unanimement connue à travers les cultures et les époques: le mélange céréales-légumineuses.

Balade botaniqueAutour de la spécialiste, une poignée d’amatrices venues marcher autrement. Car telle une abeille, là voila qui vient butiner la mauve sylvestre. “Toutes les malvacées sont comestibles, aussi bien les feuilles que leurs fleurs. On s’en sert pour les infusions ou en décor de plat, ça a très bon goût.” Carnets et paniers se remplissent aussitôt. Et il en va ainsi tout au long du chemin. Devant le roncier: “Ses jeunes feuilles font de bonnes infusions pour l’hiver qui dégagent les voies respiratoires”. Au dessus de la cardamine hirsute: “A consommer crue en pesto. Balade botaniqueElle a un petit goût piquant à la différence de celle des près qui a une saveur plus soufrée”. Au pied d’un massif: “L’ortie est très minéralisante, bourrée de protéines et d’oligo-éléments. Mais il faut la cueillir avant la floraison et que le sommet. On peut la faire en quiche, purée ou soupe, l’utiliser crue ou séchée en poudre.” En surplombant le cresson d’eau: “Une plante délicieuse”… On cueille,on froisse, on sent… Les cueilleuses les plus hardies iront jusqu’à goûter: “Après tout, les lapins le mangent, pourquoi pas nous? Et en plus c’est très bon!”

Fleurs, fruits, feuilles, racines ou baies, cette encyclopédie ambulante vous apprendra à les utiliser en élaborant des plats simples aux saveurs oubliées. Avec une seule consigne qu’elle ne cesse de répéter tel un refrain: “Ne pas manger quand on ne sait pas“.

Balade botaniqueLes prochains ateliers d’Ame nature:

  • samedi 24 septembre, de 9h30 à 15h, balade botanique et cuisine des plantes sauvages comestibles à Sainte-Fortunade,
  • samedi 1er octobre, de 9h30 à 12h, faîtes vos produits d’entretien de la maison au naturel à Brive,
  • samedi 8 octobre, de 9h30 à 14h, la cuisine des cucurbitacées à Affieux, près de Treignac,
  • samedi 15 octobre, de 9h30 à 14h la cuisine au safran à Saint-Viance,
  • samedi 22 octobre, de 14h à 18h, balade botanique et séance de relaxation  à Aubazine, en collaboration avec l’association Le Petit nuage blanc.

Infos et inscription auprès de Catherine Huber au 05.55.74.19.80 ou 06.80.42.93.97. A noter qu’elle se déplace également à domicile.

Balade botanique organisée à Chasteaux par Catherine Huber

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire