L'actualité en continu du pays de Brive


Ça guinche au thé dansant

Énorme succès pour le thé dansant organisé par le CCAS cet après-midi à l’Espace Chadourne.

 

“Complet”, prévenait une affiche apposée à la va vite sur la porte verrouillée. Au grand dam d’une cinquantaine de refoulés. Ceux et celles qui avaient pu rentrer étaient donc ravis simplement d’être là et de danser à volonté. Valse, danse en ligne, slow, paso doble… les airs se succèdent trouvant toujours des amateurs, venu(e)s seul, en couple ou entre amis. Beaucoup s’étaient apprêtés pour l’événement. “Il y a très peu d’animations de ce type à Brive et on est obligé d’aller à l’extérieur, quelques fois loin. Alors, oui, c’est une très bonne initiative”, assure Maïthé. “On réclamait ça depuis longtemps et il en faudrait plus souvent”, confirme Chantal qui a juste une petite doléance à formuler: “Ça manque de cavaliers, il faudrait engager des taxi-danseurs”. Pour une première, c’est une belle réussite qui ne demande qu’à être légèrement améliorée.

C’est dans le cadre du label « Bien vieillir » que la Ville, à travers son Centre communal d’action sociale, organise cette série de thés dansants. Il s’agit d’un après-midi festif visant à réunir des personnes isolées et/ou aimant la danse. La Ville, porteuse du projet, en confie pour chaque date la gestion à une association qui choisit elle-même l’orchestre et gère la billetterie. Aujourd’hui, il s’agissait du Trait d’union briviste. Pour ces associations, c’est aussi l’occasion de se faire connaître et de valoriser leurs actions. L’Espace Chadourne a été retenu car il correspond aux besoins de ce type de manifestation (capacité, plancher de danse, scène pour l’orchestre, tables, parking et navette.).

Un thé dansant sera ainsi organisé quatre fois dans l’année, à chaque saison, de 14h30 à 18h.
 Notez d’ores et déjà les prochaines dates dans vos agendas: les jeudis 31 mai,  20 septembre et 15 novembre. Buffet, boissons, pâtisseries sont au choix de l’association.
 À noter qu’un bal en extérieur façon guinguette est aussi à l’étude.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

2 commentaires

Laisser un commentaire