L'actualité en continu du pays de Brive


Brive Festival voit plus grand

Prog Brive Festival1pano

La tête lui tournerait-elle? Le Brive Festival renverse à 180° son site pour pouvoir atteindre une jauge passant de 5.000 à 7.000 places, allonger le bar et agrandir l’espace apéro concert… Une chose de sûre en tout cas, il continue sa mue.

Prog Brive Festival2Outre la programmation, dont une première partie a été dévoilée jeudi soir au Maryland (on vous en parlait dans cet article), la grande nouveauté de la 13e édition de Brive Festival se trouve dans l’agencement même du site. Il reste dans son lieu historique, le théâtre de verdure de la Guierle, mais pourtant, par un coup de baguette magique, il agrandit sa jauge pour atteindre une capacité de 7.000 personnes, “plus que le Zenith de Limoges qui en fait 1.000 de moins”, illustre Stéphane Canarias, directeur de l’Office de tourisme de Brive agglomération. Par quel tour de passe-passe peut-on ainsi gagner 2.000 places? “Le site sera tourné à 180°“, explique le directeur, la scène prendra la place du bar et la fosse sera étendue sur les anciennes loges des artistes.

Prog Brive Festival4Deux ans que les organisateurs travaillent à cette réorganisation qui aura l’avantage d’aérer la fosse et le village, de faciliter la circulation devant le bar notamment qui sera d’ailleurs allongé pour fluidifier le service; des “food trucks (camions cantine) feront de plus leur apparition en divers endroits du site pour y contribuer. C’est un fait, le festival change. Il grandit. Il semble qu’en allongeant la partie payante et en la densifiant, le festival ait trouvé non seulement la bonne formule mais aussi l’équilibre financier. Ce qui, par les temps qui courent, n’est pas chose aisée.

Ainsi, au moment où les subventions publiques baissaient de 19%, le chiffre d’affaires du festival montait de 15% pour passer de 554.000 à 641.000 euros“, a salué Frédéric Soulier, le président de la Communauté d’agglomération du bassin de Brive (CABB), en félicitant le challenge relevé par l’équipe de l’Office. “80% de notre budget qui dépasse le million d’euro est auto-financé”, précise Stéphane Canarias en pointant la hausse de la billetterie et des sponsors.

Prog Brive Festival5Grâce à sa notoriété grandissante, le festival revêt aujourd’hui un véritable enjeu économique et d’attractivité pour la ville. En effet, Brive Festival, qui pour la première fois l’an dernier a vendu, selon le directeur, un nombre significatif de pass 2, 3 et 4 jours, accueille désormais un véritable public de festivaliers: sur les 17.000 personnes venues au festival en 2015, 18% ont fait le déplacement dans le cadre d’un court séjour spécialement pour l’événement. Une première attestant du statut de Brive comme ville festivalière. De plus, c’est un festival jeune et féminin (la moyenne d’âge est de 32 ans) où on ne vient pas seul. Plus de la moitié des 17.000 personnes de l’an dernier étaient au moins deux, et près de 40% étaient là en famille ou entre amis.

“C’est pour cela qu’on maintient des tarifs aussi bas pour les enfants (5 euros entre 2 et 8 ans), et d’une manière générale, on est parmi les festivals les moins chers” avec près de 16 heures de musique sur 4 soirs à partir de 105 euros. Resterait selon Stéphane Canarias encore une marche à monter pour dépasser une capacité de 10.000 places et avoir ainsi accès à des artistes de renommée internationale notamment; et ainsi peut-être, dans le cadre de la future grande région, dépasser le statut de plus grand festival du Limousin et accéder à la catégorie supérieure. Une ambition légitimée par un partenariat avec une entreprise nationale annoncé par Frédéric Soulier et dévoilé d’ici quelques semaines.

 

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire