L'actualité en continu du pays de Brive


Blédina fabrique ses premiers petits pots consignés à Brive

Blédina a lancé, aujourd’hui, son projet de consigne pour petits pots bébé depuis son usine de Brive. Cette technique de réemploi existe depuis très longtemps mais a, peu à peu, pratiquement disparu du paysage économique français. Le principe revient à la mode. Blédina s’en est emparé et va le tester pendant plusieurs mois à Brive notamment où ils sont également fabriqués.

 

Blédina, société du groupe Danone, numéro un français de l’alimentation infantile, a lancé depuis son usine de Brive et en présence de son directeur général, Markus Sandmayr, son concept de pots consignés pour bébés.

 

Ce projet, baptisé Boucle d’or, est né à Brive et sera réalisé à Brive. Il s’agit pour l’instant d’une expérimentation qui devrait se dérouler sur neuf mois environ. « Beaucoup de défis ont été relevés pour arriver à ce résultat », a expliqué Clara Mottier, cheffe de projet chez Blédina. « La forme de pots, la taille, leur durabilité dans le temps, puisqu’ils sont amenés à être réutilisés, tout en pensant aux contraintes et exigences sanitaires que nous avons concernant la vente de petits pots destinés aux bébés. »

Côté pratique, le consommateur est acteur du projet. Il achète le petit pot chez Carrefour, zone-ouest, uniquement pour l’instant (Une dizaine de produits différents spécialement conçus pour cette opération y sont proposés). Il ramène, ensuite le bocal avec le couvercle (qui lui, n’est pas réutilisable mais recyclable) dans une borne installée à l’entrée de ce même magasin. Il glisse l’emballage dans le collecteur et il lui est restitué un montant de consigne (35 centimes d’euros ou 45 centimes d’euros selon la taille du pot). Pour le moment, à Brive, en guise de retour consigne, il s’agit d’un bon d’achat au sein de l’enseigne partenaire.

Si le concept fonctionne,  il devrait être amené à se développer et à se pérenniser (les petits pots consignés sont en vente également dans 13 enseignes Loop, en région parisienne). Tout comme devrait s’améliorer avec le temps l’empreinte carbone du projet. « Avec ce principe, c’est une diminution à moyen terme de 25% et, à long terme, de 50% de l’empreinte carbone du produit », assure Clara Mottier. « Mais il faudra que le maillage territorial suive. Il faut, par exemple, qu’un pot consommé à Brive puisse être nettoyé à Bordeaux et non à Paris », affirme la cheffe de projet. « Tout commence maintenant », a t-elle conclu.

 

Un partenariat avec 3 sites Multi-Accueil de l’Agglo.
En octobre, Blédina, en partenariat avec l’Agglo, espère pouvoir fournir ces petits pots consignés à trois sites Multi-accueil de l’Agglo. Varetz, Saint-Pantaléon et Brive Les Poynes.

 

Frédéric Soulier a exprimé « sa fierté pour le territoire que ce projet soit mené à Brive. L’industriel est le moteur et nous sommes heureux de pouvoir accompagner ou soutenir de telles initiatives. »

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

Laisser un commentaire