L'actualité en continu du pays de Brive


“Bien vieillir” au coeur des Régionales de gérontologie

Les régionnales de gerontologie.

Pour la première fois, les Régionales de gérontologie se sont décentralisées, qui plus est à Brive. Toute la journée, quelque 350 spécialistes de la santé sont rassemblés à l’espace des Trois provinces pour aborder différents thèmes centrés sur le “bien vieillir”.

Le professeur DantoineJusqu’ici, le congrès régional de gérontologie s’était toujours déroulé à Limoges. “Brive était le site idéal pour délocaliser“, a expliqué en préambule le professeur Thierry Dantoine, chef du pôle gérontologie du CHU de Limoges et grand pilote de ces Régionales. Le spécialiste a d’ailleurs salué “la dynamique corrézienne” et “sa vision futuriste” en rappelant quelques unes des initiatives menées ou qui se mettent en place dans la cité gaillarde, le département et la région.

Face à la tribune des officiels, un parterre attentif de médecins, généralistes ou spécialistes, professionnels de santé, hospitaliers ou libéraux. Ils ont convergé de tout le Limousin pour mener cette réflexion pluridisciplinaire autour de la personne âgée. Au programme de cette studieuse journée, plusieurs conférences portant sur trois grands thèmes: les actualités thérapeutiques, la domotique et l’éthique dans la démarche de soins.

Le docteur Gourdeau Nauche, gériatreDomotique et gérontechnologie sont en effet en plein essor et permettent de prévenir l’apparition des handicaps et facilitent les pratiques des professionnels de santé. “Le Limousin est une région très favorable à ces expertises”, a témoigné sa consœur gériatre du centre hospitalier de Brive, Florence Gourdeau Nauche qui a coordonné le programme de cette journée avec le professeur. “Nous sommes confrontés à la fragilité des personnes âgées qui nous amène à une réflexion et une réévaluation de tous les instants. Cette démarche redonne une place centrale au patient”, a poursuivi la gériatre. Sur ce sujet de la démarche de soins et de l’éthique, nul doute que la conférence de clôture qui abordera entre autre la loi Léonetti, relative aux droits des malades et à la fin de vie, sera l’un des moments forts de cette journée.

Nous devons porter sur l’âge qui avance un regard différent qui tient au bien vieillir ensemble et promouvoir la vision d’une citoyenneté pour la vieillesse“, a déclaré le député-maire de Brive, Philippe Nauche, parlant également d’une “politique de l’âge pour lutter contre l’isolement et vivre le mieux possible”.

Les congressistes des Régionnales de gérontologieUne ligne reprise par le professeur Dantoine qui a insisté sur cette notion du “bien vieillir” en prônant “une approche éthique et humaine”. “Il faut intégrer la personne dans la cité et ne pas la voir comme un fardeau”. “Le Limousin a toujours associé à son action quotidienne une vision éthique. Nous avons une certaine avance qu’il faut maintenir. Il y a énormément d’initiatives locales qui vont être développées dans le vivre chez soi et le bien vieillir. Le vieillissement est une désadaptation à l’environnement; il nous impose donc de raisonner autour de la personne et de son environnement en utilisant les technologies. Il nous faut aussi mieux organiser le système sanitaire et social dans le sens de la délocalisation et du maintien à domicile.”

Eviter la perte d’autonomie, mettre en place des protocoles de prévention, des évaluations, expérimenter la télémédecine, se positionner sur l’acceptabilité des aides, prévenir les troubles du comportement, anticiper la fragilité… Autant de questions et bien d’autres qui tiennent finalement à la place des aînés dans notre société vieillissante. Et donc à la dignité que nous leur accordons.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire