L'actualité en continu du pays de Brive


Basket : une première recrue pour la NF1

Lætitia Maury

Elle s’appelle Lætitia Maury, a 19 ans, est originaire du Lot et évoluait depuis 4 ans à Tarbes. C’est la première des quatre recrues  qui a été dévoilée hier soir aux basketteuses brivistes pour faire face la saison prochaine à la montée en NF1. Une deuxième devrait être annoncée samedi et ainsi de suite. L’équipe se retrouvera au grand complet à la reprise des entraînements le 13 août pour un championnat qui démarre le 22 septembre.

Lætitia Maury sera suivi très prochainement par trois autres jeunes recruesLa jeune recrue était hier à Brive pour passer son oral d’entrée à l’école de soins infirmiers. L’occasion pour le staff de la présenter officiellement à l’équipe. Lætitia connait déjà bien les basketteuses brivistes pour les avoir affronté dans les rangs de Tarbes. Il y a quinze jours, elle était aussi dans les tribunes du gymnase pour le match contre Istres qui a ouvert au club l’accession en N1. “C’était du très bon niveau et on sentait la bonne entente au sein de l’équipe.” Une cohésion et un mental qui, alliés à la qualité technique, ont fait la différence cette saison. “Ça donne envie“, reconnait la Lotoise qui a bien conscience que ce recrutement est une chance à ne pas laisser filer: “C’est une bonne chose pour moi, surtout avec la montée en N1; ça va me permettre de me tester, de montrer ce que je vaux. Au pire si je n’ai pas mon oral, je m’inscris en STAPS mais je veux absolument faire partie de cette équipe.”

Changement de niveau, entrée dans les études, installation dans une nouvelle ville… c’est un grand virage pour la future Briviste qui n’a pas vraiment d’appréhension: “Je ne me fais pas de souci, j’arrive à m’intégrer facilement et je suis habituée au changement“, assure-t-elle. “Je suis partie de la maison à 13 ans pour intégrer le pôle espoir à Toulouse puis le centre de formation de Tarbes ou j’ai évolué en temps que cadette, espoir et dans la N2.” Un esprit volontaire et ouvert forgé par le sport. Il faut dire que Lætitia est tombé dedans toute petite: un papa employé au service des sports du Grand Cahors, une maman professeur d’éducation physique et une grande sœur qui lui a ouvert la voie du basket. “C’est une grande fierté pour la famille”, acquiesce le papa, ancien international de rugby à 13.

Laetitia Maury. Photo stagiaire Maïté Mayet

Ce n’est que la première des quatre recrues qui seront dévoilées au fur et à mesure de leur passage à Brive. Le club cabiste renforce ainsi effectif et financement pour assurer son évolution en N1. “Sur le cinq majeur, seule le capitaine Katri Pesur s’en va”, confirme le président Raphaël Sommet qui a annoncé également hier soir à l’équipe le nom de sa nouvelle leader: Camille Legras qui a intégré la saison dernière le club et en constitue un des solides piliers. “C’est facile de trouver le potentiel sportif”, commente le coach Marc Brandy, “nous voulons aussi un certain comportement humain de la part de nos recrues.” Pour compléter l’équipe, le CABrive basket a donc cherché “des jeunes, motivées et socialement bien“. “On s’est rarement trompé jusqu’ici”, affirme l’entraîneur. Quant au nerf de la guerre, l’évolution en N1 permet aussi au club d’accéder au financement de la Région. “Ce sera la plus grosse subvention, mais nous serons aussi soutenu par les collectivités locales.”

Après l’échec de deux points au titre N2, qui plus est dans les prolongations, le club semble avoir ravalé sa déception pour garder “le bonheur d’avoir joué la finale et d’accéder à la N1“. Une émotion qui perdure comme une belle victoire pour cette année exemplaire. “On aborde cette saison comme un nouveau challenge, l’occasion de créer à nouveau quelque chose.” Reste dès la reprise du championnat à trouver rapidement une nouvelle cohésion et un nouveau jeu dans lequel tous les talents pourront s’exprimer.

************

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire