L'actualité en continu du pays de Brive


Baromètre conjoncturel : un frémissement mêlé d’inquiétude

intro barometre

La Chambre de commerce et d’industrie de la Corrèze rendait public, ce matin, son baromètre conjoncturel pour 2015 et ses prévisions pour 2016. Ce document basé sur une enquête menée dans le département auprès des chefs d’entreprises de plus de 10 salariés laisse apparaître des craintes quant à la situation économique avec toutefois quelques points positifs.

 

En résumé pour Jean-Louis Nesti, “la situation est loin d’être acquise mais on ne descend plus. Nous sommes dans une sorte de plat qui présente quelques signes que l’avenir peut s’annoncer meilleur”. Parmi ces signes, le président de la CCI note la bonne tenue de certains secteurs qui annoncent des résultats supérieurs aux prévisions, mais aussi la volonté des chefs d’entreprises de continuer à investir. “L’investissement, ce sont les emplois de demain”, argumente t-il, et justement, les recrutements et les embauches sont toujours au programme dans certains secteurs, même si cette anticipation sur une éventuelle reprise reste encore prudente.rapport

De façon sectorielle, dans l’industrie, 2015 fait apparaitre des résultats en léger repli et la prudence est de mise pour 2016 malgré une volonté d’investir. Dans le bâtiment et les travaux publics, la situation est restée préoccupante l’an dernier avec cependant quelques signes d’amélioration comme des investissements et des embauches plus importants que prévus. Malgré cela, l’enquête montre une inquiétude persistante dans ce secteur bien que les prévisions soient mieux orientées.

Dans le commerce de gros et les services aux entreprises, 2015 s’est traduit par une activité en légère progression, mais globalement les chefs d’entreprises expriment toujours des craintes pour 2016 avec, là aussi cependant, des investissements qui devraient être à la hausse. Pour le commerce de détail (plus de 10 salariés voulant donc dire grande distribution) et les services à la personne, c’est davantage la morosité mais on garde espoir. president et bdfLes résultats 2015 sont en effet en forte baisse mais les responsables pensent que leurs chiffres d’affaires devraient augmenter cette année avec de possibles recrutements de personnels à la clef. Enfin, pour les cafés, hôtels et restaurants, on note une amélioration de l’activité l’an dernier et on est plutôt positif quant à l’année en cours tout en restant très prudent.

De façon plus générale, ce baromètre nous apprend également que les chefs d’entreprises ont un très faible niveau de confiance dans l’économie française (12%) et guère plus dans l’économie mondiale (19%). Quant à la mise en place de la grande région, ces chefs d’entreprises corréziennes y voient une opportunité avec la crainte, tout de même, que l’éloignement du centre de décision en matière de stratégie économique régionale ne soit un handicap.

Cette enquête, à la présentation de laquelle participait Jean-Michel Nogue, directeur départementale de la Banque de France, a été réalisée en janvier et février dernier auprès de 209 entreprises de plus de 10 salariés. Elles représentent seulement 10% des entreprises de la Corrèze mais totalisent à elles seules plus de 40% des salariés de notre département.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Mot clé

Laisser un commentaire