L'actualité en continu du pays de Brive


Aux Cèdres, médecins et personnel se font vacciner

“C’est le virus qu’il faut craindre, pas la vaccination”, assure le docteur David Pean, premier à se faire vacciner. Le Centre médico chirurgical Les Cèdres a démarré aujourd’hui la campagne de vaccination contre le Covid auprès de ses médecins et de ses personnels de plus de 50 ans ou à risque.

Le président de la Commission médicale d’établissement n’a pas hésité une seconde: “Nous sommes fiers d’être parmi les premiers établissements, en collaboration avec l’Agence régionale de santé et le centre hospitalier de Brive, à débuter cette campagne et pouvoir proposer à ceux qui soignent, de se protéger et protéger les autres“, déclare le docteur Dr David Pean. “À titre personnel, je serai le premier vacciné de l’établissement. Je veux montrer l’exemple et souhaite que chacun prenne conscience que ce vaccin est une chance pour nous tous. C’est le virus qu’il faut craindre, pas la vaccination”, insiste le médecin.

Dès l’arrivée des doses de vaccin, la direction a immédiatement organisé et lancé la campagne de vaccination. Elle passe par trois étapes : une consultation médicale pré-vaccinale pour informer et recueillir le consentement éclairé de la personne, la réalisation de la vaccination et une surveillance temporaire sur site pour le suivi de la survenue d’éventuels effets secondaires. Au lendemain du lancement du recensement des volontaires concernés, 90% des praticiens  et plus de 35% du personnel ont déjà répondu oui à la vaccination. Le recensement va se poursuivre auprès des autres tout le mois de janvier.

La réussite de la campagne de vaccination est une priorité actuelle de santé publique”, se positionne le CMC Les Cèdres et met tout en œuvre pour que cette première campagne de vaccination se passe dans les meilleures conditions. «L’établissement est un acteur majeur dans la gestion de la crise sanitaire. Il est normal que nous soyons également un acteur de santé publique dans la campagne vaccinale”, conclut la directrice Isabelle Bielli-Nadeau. “Nous nous engageons totalement dans la lutte contre le développement de l’épidémie, d’autres établissements de santé du territoire organiseront également cette action dans le cadre du plan territorial coordonné par l’ARS de la Corrèze.» À l’issue de cette première vague de vaccination interne, l’établissement proposera d’ouvrir son centre de vaccination plus largement en coopération avec les acteurs libéraux.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

1 commentaire

Laisser un commentaire